Session extraordinaire du conseil d’administration de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS) : Le projet de financement de logements sociaux et lots à usage d’habitation au profit des travailleurs de l’Institut adopté

Les administrateurs du Conseil d’administration de l’Institut national de prévoyance sociale (Inps) étaient réunis, mercredi 3 mai dernier, pour une session extraordinaire. En plus du président du Conseil d’administration, Yacouba Katilé, non moins secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (Untm), on notait la présence du directeur général de l’Inps, Bréhima Noumoussa Diallo.

D’entrée de jeu, le président du Conseil d’administration a saisi cette opportunité pour saluer la grande mobilisation qui a eu lieu autour de la fête du travail célébrée au Mali le 1er mai dernier à l’instar d’autres pays. «J’adresse mes félicitations à toutes les organisations syndicales ainsi qu’à tous les travailleurs du Mali pour les actions menées au cours de cette journée» a-t-il déclaré.

Cette présente session extraordinaire était consacrée à l’examen et l’adoption de la note relative aux structures socio-sanitaires de l’Institut national de prévoyance sociale (Inps). Selon Yacouba Katilé, «la prévention des risques professionnelles est au cœur de la sécurité sociale en général et de la sécurité et de la santé au travail en particulier. Le code de la prévoyance sociale de la République du Mali dispose que le régime de protection contre la maladie assure au travailleur salarié un service médical, des mesures de prévoyance sociale et de soins». Avant de préciser que : «la mise en œuvre, par l’Inps, organisme gestionnaire délégué de l’Assurance maladie obligatoire, a eu des impacts sur les activités du service médical et sanitaire de l’Inps, notamment l’abandon de la dispense des soins curatifs par les structures socio-sanitaires, l’abandon des prestations de soins de l’action sanitaire et sociale et la perte des cotisations au titre du régime de protection contre la maladie».

Ce constat, dira-t-il, impose aujourd’hui aux structures sanitaires de l’Institut national de prévoyance sociale (Inps) une nouvelle forme d’organisation qui s’articulera autour de la redéfinition de leur mission et de leur fonctionnement.

Cette session extraordinaire a été l’occasion pour les administrateurs de statuer sur les notes relatives à la création d’une société de capital risque d’investissement en fonds propres du Fonds de garantie du secteur privé à laquelle l’Inps est très sollicité pour une participation au capital. L’amélioration des conditions de vie du personnel de l’Inps demeure toujours une priorité pour la Direction générale. C’est pourquoi, le projet de financement de logements sociaux et lots à usage d’habitation au profit des travailleurs de l’Inps a été adopté.

Le président du Conseil d’administration, Yacouba Katilé, a profité de cette occasion pour adresser ses sincères et chaleureuses félicitations au directeur général de l’Inps, Bréhima Noumoussa Diallo, et son équipe, pour la réussite des travaux sur la 15ème Journée mondiale sur la sécurité et la santé au travail, ainsi que la 21ème Journée africaine de la prévention des risques professionnels. «J’exprime aussi ma profonde reconnaissance et toute ma gratitude aux administrateurs pour l’excellente contribution qu’ils ne cessent d’apporter à l’Inps pour son bon fonctionnement» a-t-il conclu.

A.B.HAÏDARA

PRESIDENCE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’INPS

Yacouba Katilé passe le témoin à Mamadou Sinsy Coulibaly

Cette session extraordinaire du Conseil d’administration de l’Institut national de prévoyance sociale (Inps) était la dernière de Yacouba Katilé en tant que président. Après avoir prononcé son discours d’ouverture, le secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (Untm) a passé le témoin à Mamadou Sinsy Coulibaly. En d’autres termes, le président du Conseil national du patronat du Mali (Cnpm) assure désormais la présidence du Conseil d’administration de l’Inps pour une durée d’un an.

Le nouveau président a salué le travail accompli de son prédécesseur de l’Untm. Il place son mandat sous le signe de la loyauté, du savoir-faire et du bien faire. «Je pense que ces trois mots nous permettront de porter l’Institut national de prévoyance sociale au bon port. Notre souhait est que l’Inps soit à la hauteur. C’est vrai que nous vivons dans une crise, mais cette crise doit être une opportunité pour nous pour relever les défis» dira Mamadou Sinsy Coulibaly.

A.B.H

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here