L’ADEMA dos au mur entre candidature à l’interne et soutien à IBK des le premier tour: Qui du camp des ministres ou de celui des 2/3 des membres du CE remporterait la bataille au sein de la Ruche ?

Malgré la consigne donnée par les structures à la base lors de la Conférence Nationale de l’ADEMA, les positions semblent se corser entre les pro-candidatures à l’interne et ceux qui optent pour un soutien dès le premier tour au Président sortant pour un second mandat.

Selon des sources, la tête de proue de la fronde contre la majorité des membres du Comité Exécutif, CE, est le ministre du Commerce Abdel Karim Konaté dit Ampé, premier vice-président de l’ADEMA. Arrivera-t-il à faire fléchir les deux autres ministres de l’ADEMA ?

Tièmoko Sangaré et Adama T. Diarra auraient signifié en réunion du CE, qu’ils se conformeraient à la décision de la majorité et qu’ils seraient même prêts à démissionner s’il le faut pour respecter le mot d’ordre du parti de l’Abeille. Sur qui compte le ministre porte-parole du Gouvernement pour mener le combat du soutien à la candidature d’IBK jusqu’à la victoire ?

A en juger par la décision d’une très large majorité des membres du CE de l’ADEMA lors de sa dernière réunion, il est fort à parier que l’ADEMA présentera un candidat en 2018. Cette décision est venue renforcée celle de la Conférence Nationale du parti.

Malgré que le point relatif à la candidature interne ne fût pas inscrit à l’ordre du jour, la question s’était invitée et avait même dominé les débats. Et c’est à une écrasante majorité des délégués présents que la candidature à l’interne du parti a été préférée. Les membres du CE ne se sont pas seulement limités à rappeler la préférence des militants à la base, ils ont aussi instruit au président du parti de prendre toutes les dispositions nécessaires afin que la Ruche puisse se choisir un porte-étendard dans deux mois. Ampé pourrait-il aller à contre-courant de la volonté clairement affichée par la grande majorité des militants du parti des abeilles ? Sur qui compte-t-il réellement ? Selon une source bien introduite auprès du ministre Konaté, ils ne seraient que six membres du CE à mener la dissidence contre le soutien à la candidature d’IBK dès le premier tour.

Notre source va jusqu’à dire que ces six membres du CE, n’ont non seulement pas de base, mais aussi et surtout que leur position peut évoluer en fonction des circonstances et des propositions qu’on leur fera. S’agissant des cadres de l’ADEMA qui soutiennent le projet du ministre Abdel Karim Konaté, notre source dira qu’ils sont des députés, des ministres, des directeurs ou des chefs de service. Notre interlocuteur a rappelé le scénario de 2007, quand il s’est agi de soutenir ATT pour son second mandat. Beaucoup de membres du CE étaient réticents au départ, mais ils ont presque tous fini par adhérer, à part une infime minorité qui a fini par claquer la porte du parti. Il se dit confiant pour la victoire du camp du soutien à la candidature d’IBK.

En somme, le spectre de la division semble planer pour la énième fois sur le parti d’Alpha Oumar Konaré, tant les positions des deux camps sont irréconciliables. Les mois à venir nous en édifieront.

Youssouf Sissoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here