Le PMU Mali en quête de patron crédible : « Cherchez d’autres sources de financement pour vos partis politiques ; ne touchez pas au PMU Mali

112

Le PMU-Mali ou Pari Mutuel Urbain du Mali est une société anonyme d’économie mixte, avec un capital de trois cent millions de francs CFA (300.000.000). Le PMU Mali est une association Etat du Mali (75%) et diverses personnes physiques et morales, ayant répondu à l’offre d’appel public à l’épargne (25%). Le PMU-MALI est de droit malien à 100%. Il a vu le jour le 1er Septembre 1994.

Vingt trois ans après, le PMU Mali est une indéniable force économique, qui s’est faite une place dans nos mœurs. Cela est d’autant pertinent que c’est là que des millions de nos concitoyens gagnent leur pain. Cela, grâce à un ingénieux moyen de brassage de sous. Pourtant, le PMU Mali est loin d’être une société qui produit de l’Or ou du Coton, encore moins du pétrole. L’argent qui y circule est le résultat des paris engagés sur les chevaux par ces milliers de maliens. Dans le système, c’est les « perdants qui payent les gagnants ».

Cet argent, s’il faut le dire, est un moyen pour le PMU Mali de constituer un fonds à même d’assurer son propre fonctionnement mais aussi appuyer l’Etat dans sa politique de développement. Cela veut tout simplement dire que l’argent du PMU Mali est destiné à un domaine précis et rien d’autre que cela.

Cette mise au point s’adresse en premier lieu à ces nombreux candidats au poste de grand boss du PMU Mali, en remplacement de Harouna TOURE, le PDG sortant, appelé au poste de ministre de la république.

Pour ainsi dire, l’argent du PMU Mali ne saurait être un moyen pour financer une activité politique. Et le poste de PDG du PMU Mali ne saurait être une récompense pour l’allégeance de telle ou telle personne au parti au pouvoir. Bref, ce monde du PMU Mali est comme un groupe mutualisé dont les ressources appartiennent au mutualisé ; d’où le concept de Pari Mutuel Urbain. En terme plus clair, ce monde du PMU met en commun son argent au sein d’une communauté urbaine, qui fait des paris entre eux et partage le gain entre eux.

Mais voilà aujourd’hui, le poste vacant du patron de cette société est aujourd’hui guetté par des vautours, des As de la politiquer, qui voient là un moyen extraordinaire d’injecter des sous dans leurs formations politiques. Pis, ils y voient un moyen unique d’offrir de l’emploi à leurs partisans.

En effet, depuis la nomination du PDG Harouna Modibo Touré, des vautours politiciens ont pris d’assaut les couloirs et bureaux de la présidence de la République du Mali.  Leurs objectifs, convaincre le Président de la République de leur balancer au poste si convoité de PDG du PMU Mali.

Nous tairons, pour le moment, des noms de ces guetteurs, qui se sont faits une place au sein de la majorité présidentielle avec l’unique espoir d’être propulsés dans le fauteuil laissé vacant par M. Touré au PMU Mali. Et profité de cet acquis pour amener parents, amis, et autres affinités dans cette boîte où l’argent liquide est roi.  Voilà une raison de plus pour les travailleurs du PMU Mali, les Parieurs et autres agents  d’exprimer leurs inquiétudes quant à l’avenir de leur société.

En tout cas, il serait vraiment dommage que le bilan du Président IBK soit terni ou maculé par cette tâche que constituerait la nomination d’un de ces vautours politiciens à la tête du PMU Mali ; aussi susceptible de favoriser le phénomène tant redouté de blanchiment d’argent au Mali.

Une étape importante dans la vie du monde du PMU Mali est entrain de se jouer actuellement. Dans tout cela, c’est le parieur qui le premier concerné et pour lui l’essentiel est de maintenir le cap et relever les défis auxquels l’ancien PDG, aujourd’hui monsieur, a décidé de faire face. C’est le seul moyen pour continuer à faire du PMU-Mali un instrument au service du développement social et économique de notre pays.

A bon entendeur salut (Nous y reviendrons)

 Bamanan den (ISSIAKA COULIBALY) (Journal Kojugu)


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here