Forum de la presse: Le ministre Salif Traoré étale les grandes lignes de la réforme du secteur de la sécurité

Le traditionnel forum de la presse, initié par la Maison de la Presse a reçu comme invité le jeudi 4 mai dernier, le Général Salif Traoré, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile. Les échanges ont porté sur les grandes lignes de la réforme du secteur de la sécurité en cours et le bilan de l’état d’urgence décrété au cours de l’année 2016.
Pour ce numéro du forum de la presse, c’est Alexis Kalambiry du journal les Echos, Abdoulaye Barry d’Africable Télévision et Mariam Maïga du Studio Tamani qui ont animé le débat.
En effet, le forum de la presse initié par la Maison de la Presse est une tribune qui reçoit des membres du gouvernement, des chefs d’institutions, des personnalités de la classe politique, des opérateurs économiques et des organisations de la société civile entre autres. Selon l’invité de ce numéro, le Général de Brigade Salif Traoré, la transversalité de la question de la sécurité a conduit les plus hautes autorités du pays à mettre en place la Commission Nationale de Sécurité et le Commissariat de la Réforme de la Sécurité. Selon lui, ces deux structures relèvent de la compétence du Premier ministre. Et la mise en place de ces structures qui ont des points focaux dans tous les départements ministériels et institutions de la République, participe à la réforme du secteur de la sécurité.
Par ailleurs, le ministre a parlé du plan de sécurisation des régions du Centre et la loi d’orientation du secteur de la sécurité. Ce plan dit-il est piloté par les gouverneurs des différentes régions en concertation avec les autorités politiques, coutumières et la population à la base. Dénonçant les complicités locales dont bénéficient les terroristes, le ministre Salif Traoré a demandé aux populations de collaborer avec les forces de sécurité.
Parlant du bilan de l’état d’urgence en 2016, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile a souligné que les forces de sécurité ont effectué 17.000 sorties au cours desquelles, 12.570 personnes ont été interpelées et 1092 perquisitions réalisées. Et d’après lui, cela a permis de saisir 200 armes dont 40 pistolets mitrailleurs.
En outre, le ministre Salif Traoré a précisé que la loi d’orientation du secteur de la sécurité prévoit l’injection de 446 milliards FCFA dans l’équipement et la formation des forces de sécurité.
Fily Sissoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here