L’ONG-MAFUP et l’unité africaine : Un moyen efficace de cohésion et d’harmonie

L’intégration des peuples par l’éducation au changement des mentalités, un moyen efficace de cohésion et d’harmonie. Le système Wassa et le Zagoulisme, la méthode d’éducation. Le Mouvement de l’Amour Fraternel Universel pour la Paix (MAFUP) est une Organisation Non Gouvernementale conçue au Japon pendant que son Président-Fondateur Benjamin IRIE y effectuait des études. Créée le 24 juin 2003 au siège de la commission nationale ivoirienne pour l’Unesco, il signa le 13 Mars 2014 une convention de partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique. Ceci en vue de mettre en pratique sa méthode de formation dans un cadre formel.

Le président fondateur de l’ONG-MAFUP est de formation de base Agronome. Il est écrivain, Ingénieur d’affaires internationales, Président du collectif des associations et syndicat du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, Secrétaire Général du Syndicat National des Ingénieurs de la Fonction Publique de Côte d’Ivoire. Monsieur Irie a effectué de nombreux voyages d’études, séminaires et conférences internationaux.

Ses expériences, il les met au service de l’Education à travers un projet de consolidation de son système éducatif dénommé Wassa et sa méthode de formation dite le zagoulisme. L’accord de partenariat qu’il a signé avec le Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique de la Côte d’Ivoire lui le permet au sein de dix (10) établissements du District Autonome d’Abidjan. Les élèves sont les bénéficiaires et la communauté éducative est actrice. Ils sont au nombre de 3 000 soit 300 élèves par établissement. Cette formation s’est effectuée de 2014 à 2016 dans les lycées comme Lycée Moderne des jeunes filles de Yopougon, Lycée Classique d’Abidjan, les Lycées 1 et 2 d’Abobo. Cette expérimentation en milieu scolaire du système éducatif et de la méthode de formation a bien été concluante dans la mesure où le projet a été reconduit.

Alors l’éducation à la culture de la paix et à l’entrepreunariat de l’ONG MAFUP va se faire selon le zagoulisme pour créer dans le milieu des jeunes une tradition de culture de la paix et de l’entrepreunariat. L’ambition de l’ONG étant d’instaurer la culture de la paix et de l’entrepreunariat dans le milieu des jeunes africains surtout, elle a répondu favorablement à l’appel de jeunes étudiants maliens qui pensent qu’il est aujourd’hui opportun que les pays africains partagent les expériences enrichissantes à travers la société civile. Voici une piste de solution pour une intégration africaine par une éducation basée sur nos valeurs traditionnelles. Et l’originalité de la formation de l’ONG MAFUP se démontre par le fait que ce sont les jeunes qui doivent former d’autres jeunes.

Vu le présent Etat de l’Afrique avec les conflits incessants et le chômage grandissant, cette initiative des étudiants maliens de chercher à partir des réseaux sociaux, des voies de solutions pour la paix durable et l’entrepreunariat jeune au bénéfice du Mali et de l’Afrique ne peut qu’être félicitée. Engagés à faire venir au Mali pour un séminaire de quelques jours, ces étudiants ambitieux, qui comptent être des modèles au sein de la jeunesse malienne, auront des échanges avec le Président-Fondateur de l’ONG MAFUP autour du thème « Le MAFUP et ses actions en faveur de l’Unité Africaine ». En prélude à ce voyage de l’illustre hôte très attendu, des rencontres d’échanges entre les étudiants de divers horizons et université maliennes sont effectuées.

Aïssatou Traoré, étudiante en licence II Journalisme et communication à l’UCAO-UUBa

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here