Pour le Mali et l’armée, IBK s’en fout !

Un homme d’honneur se caractérise par sa capacité à reconnaitre ses fautes et surtout ses échecs. La gloire du Mali a été longtemps bafouée, mais c’est avec IBK qu’elle a connu le pire. Le choix d’un borgne au royaume des aveugles était bien compréhensible.  Ce ne sont pas les yeux qui voient mais plutôt l’esprit. IBK est le label de la déception, le choix du regret et le commandant en chef qui ne contrôle rien de son navire.

Les larmes de nos compatriotes ne cessent de couler, l’armée, notre fierté, constamment visée et quotidiennement endeuillée. Nous sommes dans une République où les dirigeants complotent, surfacturent, même en temps de guerre.

Ces derniers jours ont été pénibles pour la grande muette, sauvagement surprise à Gourma Rharous, Nampala, Tabancort, Tombouctou et Almoustrat, la faute est à la hiérarchie. Les conditions dans lesquelles nos Forces armées combattent ne peuvent se solder que par ces bilans auxquels nous avons assistés.

Depuis des mois déjà, l’octroi à Oryx de l’exclusivité du carburant des militaires entraine avec facilité ces défaites émaillées de morts et de blessés dans les rangs de soldats dévoués mais non assistés. La distance entre les stations Oryx et le théâtre des opérations est une décision préméditée de l’enfant terrible de la République.

A Gourma Rharous, la vaillance de l’armée était le seul aspect à saluer. Le gouvernement et la hiérarchie ont échoué et les troupes avaient manqué de tout pendant plusieurs heures d’affrontements. Mais pour le chef de l’Etat, c’est une question de record à battre en termes de voyages.

Ce week end, le convoi attaqué à Nampala comprenait  deux véhicules de livraison de carburant. Selon des sources militaires, le ravitaillement de l’armée par ces stations Oryx serait la cause de cette attaque. Auparavant, excepté le nord, les militaires seraient obligés de transporter le carburant, ce qui est une perte de temps et d’’énergie pour plus de dépenses.

 

Ammi Baba Cissé ABC


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here