Sikasso : Les agents des structures sanitaires se transforment les salles de garde en maison de passe

Un hôpital est un lieu fréquenté par les personnes en situation de détresse. Mais à Sikasso, les agents des  centres de santé trouvent que la présence des malades dans leurs lieux de travail est une fierté, donc il faut profiter de leur souffrance.

Certains agents de santé de la ville du Kénédougou ont une mauvaise réputation de profiter, lors des nuits de garde dans les centres de santé communautaire(CSCOM), CSREF de SIKASSO et l’hôpital régional. Ils ont  transformé les salles de garde en chambre de passe.

Certains médecins véreux choisissent leur lieu de travail pour satisfaire leur libido. Le cas se passe fréquemment dans le CSCOM de WAYEREMA 2 où les chefs du centre trouveraient que les bénévoles en leur sein sont une proie. Cette mauvaise pratique de nos agents de santé indélicats de Sikasso existe depuis longtemps au vu et au su de la hiérarchie  sanitaire régionale mais rien ne s’est  fait.

A titre de rappel, une sage-femme de l’hôpital de Sikasso dont nous taisons le  nom, bien étant mariée, aurait été prise par un médecin du même hôpital. Aucune décision n’a été prise  par l’hôpital. Il faut dénoncer que un nouveau-né avait perdu la vie suite à une négligence des sages-femmes occupées par ce que vous savez.

L’Etat doit balayer cette mauvaise équipe dirigeante de Sikasso en envoyant des vrais responsables afin de satisfaire les Sikassois. Selon des sources introduites auprès certains agents en service à l’hôpital, le nouveau ministre de la santé Pr Ousmane Samba Sow qui est censé mettre de l’ordre dans les structures de santé entretiendrait des relations avec un mauvais responsable sanitaire de Sikasso. Toute chose qui peut lui couter cher dans son combat.

Seydou Diamoutene


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here