52ème Session du conseil d’administration de la BMS SA : Le total bilan de 2016 établi à 618 milliards F CFA

La Banque malienne de solidarité (BMS SA) a engrangé des résultats exceptionnels en 2016. En effet, au titre de l’année dernière, la banque a enregistré des résultats positifs avec un total bilan établi à 618 milliards F CFA contre 419 milliards en 2015 soit une augmentation de 199 milliards de F CFA ou 47%. Les ressources mobilisées s’élèvent à 532 milliards de F CFA 2016 contre 367 milliards de F CFA en 2015.

Ces révélations ont été faites lors le mardi 9 mai 2017 au siège de l'institution bancaire lors de la 52ème session de son Conseil d'administration de la banque. La cérémonie d'ouverture était placée sous la présidence de Bokary Tréta, président du conseil d'administration, en présence du Directeur général de la BMS SA, Babaly BAH.
Les points inscrivent à cette session sont : l'adoption du rapport d'exécution du budget 2016, l'adoption du rapport d'activités de la BMS SA pour 2016 à soumis à l'assemblée générale ordinaire, le rapport des commissaires aux comptes et celui de l'arrêt des états financiers et la proposition d'affectation du résultat 2016.
Dans son discours d'ouverture le président du conseil d'administration, Bokary Tréta, a souligné que cette session représente également une symbolique, car, ayant la particularité de statuer sur le premier exercice au sorti de la fusion. Il a remercié les plus hautes autorités pour la clairvoyance en décidant de fusionner les deux institutions financières ainsi que l'ensemble du personnel unifié pour avoir relevé le défi majeur de la fusion et dégager un résultat positif dès la première année de la fusion.
Le président du conseil d'administration a estimé que 2016 a été marquée par des événements importants notamment le bouclage avec de l'opération fusion, changement de mode de gouvernance en passant ainsi de la formule PDG au mode DG/ PCA et l'aménagement de la banque dans son nouveau siège. Pour terminer au nom du conseil d'administration, il a souhaité la bienvenue deux nouveaux administrateurs dont Dominique LESSAFRE de Paris et Souahibou Diaby du ministère de l'économie et des finances.
Pour le Directeur général, l'année 2016 à été marquée par les actions majeures. Il a cité notamment: «l'achèvement du processus de fusion - absorption de la BHM par la BMS amorcé en 2015; la mobilisation de 2 lignes de refinancement dont la première d'un montant de 10 milliards obtenu auprès de CRRH- UEMOA et la deuxième de 6.5 milliards accordée par AfreximBank, une filière de la BAD ». Il a indiqué que ces lignes de crédit sont venues renforcer la capacité d'intervention en faveur des PME-PMI et de micro finance. Il a rappelé l'achèvement de la construction du siège de la banque et l'aménagement en son sein du personnel des deux banques; le démarrage des activités de la succursale de la BMS en Côte D'Ivoire, en février 2016 et l'ouverture de deux nouvelles agences à Banakabougou et Selingué.
Sur le plan financier, selon le Directeur général, malgré un contexte socio-économique difficile, les indicateurs de la banque ont continué à évoluer favorablement avec un bilan total établi à 618 milliards F CFA au 31 Décembre 2016 contre 419 milliards F CFA en 2015 soit une augmentation de 199 milliards de Fcfa ou 47%.
Au titre de 2016, les ressources de la BMS sont passées de 367 milliards F CFA en 2015 à 532 milliards en 2016 soit une augmentation de la de 165 milliards avec des dépôts clientèle chiffrés à 375 milliards fin 2016 contre 269 milliards 2015.
S'agissant des emplois, ils se sont établis à 413 milliards en 2016 contre 289 milliards 2015 et un produit net bancaire ressorti à 29 milliards 2016 contre 19 milliards 2015.
Quant aux résultats, malgré le contexte économique difficile et les charges importantes induites par la fusion, ils sont chiffrés à 4,692 millions de F CFA de 2016 contre 3,591 millions2015 en 2015. Ces résultats encourageants s'expliquent, selon le DG, par la performance enregistrée par la BMS elle-même et l'apport de l'opération de fusion absorption de la BHM.
En termes de perspectives pour 2017, la BMS entend poursuivre les grandes orientations de 2016 à savoir: le soutien aux institutions de micro finance, le financement des investissements importants de la clientèle à travers les lignes de crédit, le financement des PME/ PMI, le soutien à la filière coton, les BTP, l'énergie, les hydrocarbures, le commerce général, les mines et de l'habitat avec l'absorption de la BHM.
Mamadou Nimaga

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here