Bilan à mi-parcours du PRRE : Des résultats tangibles malgré le contexte sécuritaire

Le projet est dans la dynamique d’être le levier d’impulsion et de’ souffle nouveau pour relever les nombreux défis liés à l’accès des populations aux services sociaux de base, aux activités productives et à la bonne gouvernance
Les Ministère de l’Economie et des Finances et la Banque mondiale ont organisé le mardi 9 mai dernier au MAEVA palace, la revue à mi-parcours du niveau d’exécution du Projet de Reconstruction et de relance Economique (PRRE). La cérémonie d’ouverture était présidée par le conseiller technique du Ministère de l’Economie et des Finances, M. Diakaridia Koné. C’était en présence, du coordinateur du projet ; des représentants de la Banque mondiale, des autoritaires intérimaires des régions du nord, mais aussi des préfets, des maires et des bénéficiaires du projet.
L’avènement du projet avait suscité beaucoup d’espoir sur l’échiquier du développement après la crise multiforme que le Mali a connu. La forte demande des microprojets productifs et socio collectifs a exigé au gouvernement et ses partenaires à être proactifs, pragmatiques pour apporter les réponses correctives aux insuffisances constatées dans la mise en œuvre du PRRE en dépit du contexte sécuritaire très critique.
Il ressort de cette revue à mi-parcours que de l’installation de l’unité de coordination du PRRE en octobre 2014, des résultats tangibles ont été enregistrés malgré le contexte sécuritaire très difficile. Cela grâce aux sacrifices consentis par l’unité de coordination du projet et les maitres d’ouvrage délégués sous l’éclairage du comité d’orientation et de pilotage.
Dans son discours d’ouverture, le représentant du ministre de l’Economie et des finances n’a pas manqué de féliciter l’ensemble des parties prenantes à la mise en œuvre du projet qui ont inscrit leurs actions en droite ligne de la réalisation des objectifs globaux du gouvernement et de la Banque mondiale. Il a rappelé que le Projet de Reconstruction et de relance Economique est un mécanisme conçu par le gouvernement avec l’appui de la Banque mondiale pour la reconstruction des régions du nord et des communautés du sud touchées par la crise multi dimensionnelle institutionnelle, sécuritaire et politique qu’a connue le Mali depuis 2012.
Il a souligné que le gouvernement attache un intérêt particulier à la réalisation efficiente et efficace des composantes du projet de PRRE à savoir : la réhabilitation des infrastructures publiques de base ; l’appui aux investissements productifs ; l’engagement communautaire et la gouvernance locale ; et la gestion, le suivi et l’évaluation du projet. « Ce rôle extrêmes important et délicat dévolu au projet PRRE, requiert de la part de toutes les parties prenantes : gouvernement, partenaires techniques et financiers, bénéficiaires, collectivités, une attention, soutenues et un accompagnement approché pour en assurer a bonne fonctionnalité aux fins d’atteindre les objectifs fixés », a conclu le conseiller technique du ministère de l’économie et des finances.
Daniel KOURIBA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here