L’Union des étudiants en philosophie (l’U.E.P) : La Philosophie ne dort plus !

L’Union des étudiants en philosophie (l’U.E.P) a tenu sa deuxième conférence ce jeudi, 04 mai 2017 au lycée Toubacoro Alhassane DOUCOURE à Hippodrome. Animée par Jude Sogoba et Ousmane Téné Ongoïba, tous élèves à l’Ecole normale supérieure de Bamako (E.N.sup), la conférence a réuni élèves, étudiants et professeurs autour du thème : ‘’ Travail, facteur d’aliénation ou de libération ?’’
Les conférences au lycée sont devenues un rituel pour l’association des étudiants philosophes, dénommée Union des étudiants en philosophie (U.E.P). Depuis trois ans elle multiplie les rencontres et les échanges de la connaissance philosophique avec les élèves au lycée. Selon monsieur Dramane DEMBELE, Secrétaire général de l’U.E.P, « cette pratique s’inscrit dans l’un des objectifs phares de l’U.E.P qui est de promouvoir la philosophie en milieux universitaire et scolaire.»
En effet, l’enjeu est de soigner l’image négative de la philosophie dans la société malienne en la rendant accessible à tous les esprits, sans tenir compte des appartenances sociale, ethnique, religieuse et sexuelle.
En principe, cette initiative n’est pas étrangère à la nature de la philosophie. Pour monsieur Souleymane KEÏTA, professeur de philosophie à l’Université de Bamako et parrain de la conférence, « La philosophie n’est pas née des quatre murs de l’école. Elle est née dans les places publiques appelées Agoras». Il trouve dans la vulgarisation de la philosophie un moyen adéquat pour dissiper « le mélange de curiosité et de peur irrationnelle qui anime les élèves quand on parle de philosophie ».
Quant au choix de la thématique du Travail, elle est d’une importance philosophique et académique. Le travail fait partie des programmes de philosophie au lycée, mais il fait partie aussi de la vie de tous les hommes. A ce niveau, monsieur Traoré, censeur du lycée Toubacoro, n’a pas manqué à afficher sa satisfaction, car pour lui, l’échange de la connaissance est un acte qui promeut la culture de l’excellence dont le Mali a sérieusement besoin.
Bacai Yalcouyé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here