Processus électoral : La CENI outille ses nouveaux membres

Ils ont été initiés, entre autres, aux concepts thématiques du processus électoral, tels les principes directeurs pour les organes de gestion des élections, la gestion des différentes étapes du processus électoral, les rôles et responsabilités de la structure et ses démembrements
Après l’installation de ses nouveaux membres en fin mars, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) s’emploie à renforcer leurs capacités. Elle a organisé le lundi 8 mai à son siège une journée d’échanges avec les membres sur le processus électoral. C’était sous la présidence de son nouveau président Amadou Ba en présence de l’ensemble des membres et du représentant de la division électorale de la MINUSMA.
Cette rencontre avait pour objectif d’outiller les participants sur la maîtrise des documents de base en vue d’une bonne gestion des futures échéances électorales dans le pays. Elle s’inscrit dans le cadre des réalisations des missions de la CENI. Cette étape constitue la séance inaugurale de formations destinées aux membres de la CENI. Selon son président, c’est un long processus de formation qui est ainsi enclenché et qui devra toucher jusqu’au démembrement de la structure au niveau communal. Il s’agit de pouvoir organiser effacement des élections libres, crédibles et transparentes. « Nous devons contribuer à l’apaisement du climat social, à crédibiliser le processus électoral. Nous somme conscients de notre rôle, mais nous avons besoin de renforcer nos capacités», a indiqué le président Amadou Ba.
Au cours de cette journée, les membres de la CENI, avec l’aide des experts, ont passé au peigne fins les concepts thématiques du processus électoral, tels les principes directeurs pour les organes de gestion des élections, la gestion des différentes étapes du processus électoral, les rôles et responsabilités de la structure et ses démembrements, entre autres
Rappelons que la nouvelle configuration de la CENI-Mali est le résultat d’un consensus dont la présidence est assurée par un membre de la société civile, en l’occurrence le représentant du Syndicat autonome de la magistrature en la personne de M. Amadou Ba. Il est secondé par 7 vice-présidents à savoir : Dajié Sogoba du Parena (1er vice-président) ; Me Moctar Mariko de l'Amdh (2è vice-président) ; Massa Sogoba de Sadi (opposition) ; 3è vice-président, Alhousseini Abba de la Codem (majorité) 4è vice-président, Amary Traoré de l’ADP-Maliba (opposition) 5ème vice-présidence, Mamadou Maiga (majorité) ; 6è vice-président, Oumar Kanouté de PRVM Fasoko (opposition) ; 7è vice-président….. Mme Diané Mariam Koné de la Cafo et Nanzié Christophe Coulibaly des confessions religieuses sont les 2è et 1er rapporteurs. Dr Beffon Cissé de l’URD et Me Moriba Diallo de la majorité sont respectivement les 1er et 2ème questeurs de la nouvelle CENI.
DK

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here