Du groupe de réflexion au Conseil National : vers une meilleure Réforme du Secteur de la Sécurité au Mali

Le CRES a accueilli, le jeudi 11 mai 2017, la cérémonie de lancement du Conseil National pour la Réforme du Secteur de la Sécurité (CNRSS), placée sous la présidence de Mme Mbaranga Gasarabwé, Représentante Spécial Adjointe de la MINUSMA et du Ministre malien de la Défense et des Anciens Combattants, Monsieur Tiena Coulibaly.
De nombreuses personnalités étaient présentes pour la mise en place effective du CNRSS. Parmi celles-ci, plusieurs membres du gouvernement, les chefs des institutions de la république, les parties signataires de l’Accord, le Haut Représentant du Chef de l’État, le Président de la CNDDR, les leaders politique de l’opposition et de la majorité, le Chef de file des partenaires techniques et financiers, l’Ambassadeur de l’Union Européenne, le Président du CSA ainsi que de nombreux leaders de la société civile et des représentants des notabilités de Bamako.
Pour parvenir à la mise en place effective du CNRSS, la Section de la Réforme du Secteur de la Sécurité et du Désarmement, de la Démobilisation et la Réinsertion (RSS/DDR) de la MINUSMA supporte le gouvernement du Mali depuis le lancement de la réflexion en 2013 et qui a conduit à la création du Groupe pluridisciplinaire sur la réforme du secteur de la sécurité (GPRSS), puis de la Commission nationale sur la réforme du secteur de la sécurité (CNRSS) en 2014.

L’assistance technique et financière de l’ONU et de ses partenaires notamment le DCAF, a permis au Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile de définir l’agencement du processus de réforme au double niveau national et sectoriel puis, proposer une stratégie de mobilisation de ressources, en soutien à l’effort national de RSS.
Le Conseil National pour la Réforme du Secteur de la Sécurité a été créé en juin 2016 par un décret fixant le cadre institutionnel de la réforme du secteur de la sécurité au Mali. Placée sous la tutelle du Premier Ministre et comprenant un commissariat composé de trois groupes de travail.
Officiellement opérationnelle, le CNRSS aura donc pour mission de :
- Définir les orientations stratégiques et de fixer les priorités nationales en matière de réforme du secteur de la sécurité ;
- Valider les projets de stratégie nationale et de plans à court, moyen et long terme ;
- Contribuer à l’intégration des combattants dans les corps constitués de l’État et des forces de défense et de sécurité, en collaboration avec la commission d’intégration ;
- Procéder à une évaluation détaillée du système de défense et de sécurité ;
- Veiller à la mobilisation des ressources induites pour la réforme.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here