2ème assises de la majorité présidentielle : La Réforme constitutionnelle et processus électoral en ligne de mire

La Convention de la Majorité Présidentielle entend ainsi apporter un soutien lisible et visible au chef de l’Etat et à l’action gouvernementale.

Seulement 45 jours après la tenue de ses premières assises des 25 et 26 mars dernier, les partis membres de la Convention de la Majorité présidentielle (CMP) étaient encore en conclave les 13 et 14 mai au stade du 26 mars. Ces 2èmes assises de la CMP portaient essentiellement sur la réflexion autour de deux thématiques d’intérêt national à savoir : le projet de Réforme constitutionnelle et le Processus électoral.
Sous la présidence de Dr Bokari Tréta, président de CMP, ces assises ont regroupé, outre le président des partis membres de la CMP, des ministres et élus de la majorité, des représentants de plusieurs institutions de la République. La CMP veut non seulement s’approprier le projet de révision constitutionnelle, mais aussi harmoniser les positions de ses membres sur les innovations introduites dans ce projet et adopter les grands axes de sa stratégie électorale.
Depuis sa création, la CMP est dans une dynamique d’échanges, d’appropriation et d’harmonisation des points de vue des cadres politiques et scientifiques pour être le partenaire stratégique du gouvernement dans la recherche des solutions aux problèmes de la nation. La tenue de ces assises s’inscrit dans le cadre de ses ambitions à « apporter un soutien lisible et visible au chef de l’Etat et à l’action gouvernementale. Il s’agit de tout mettre en œuvre pour s’approprier le projet de réforme constitutionnelle avant la tenue des élections locales, régionales et le referendum à venir.
Dans son discours d’ouverture des travaux, le président de la CMP a tout d’abord félicité le Premier ministre Abdoulaye Idrissa pour la confiance portée en lui par le chef de l’Etat. Dr Bokari Tréta a salué la promptitude et le pragmatisme de la nouvelle équipe AIM qui, selon lui, a orienté tout naturellement ses premières actions sur le front social avec des succès éloquents.
« L’implication personnelle du nouveau Premier ministre dans la gestion des crises sociales et sa poursuite est indicatrice de la volonté de l’Etat de parvenir à l’apaisement à travers un nouveau contrat pacte avec les partenaires sociaux », a témoigné le président de la CMP. Dr Bokari Tréta a également noté avec enthousiasme le démarrage du « Programme présidentiel d’urgence » à l’actif du gouvernement d’Abdoulaye Idrissa Maiga.
Comme la dernière fois, le président de la CMP est revenu sur les efforts du président IBK en clamant haut et fort « qu’en dépit de la conjoncture internationale marquée partout par la recrudescence des attaques terroristes et l’insécurité qui se globalise, le Mali sous la conduite du président Ibrahim Boubacar Keita tient, se fait un point d’honneur de faire face et de respecter ses engagements vis-vis-à de la communauté internationale et ses alliés ».
A noter que les deux jours d’assises ont été riches en communications, présentées par des personnalités comme le ministre Me Kassoum Tapo et l’ancien ministre Makan Moussa Sissoko sur la révision constitutionnelle, mais aussi des consultants indépendants comme Allaye Diall et Kaba Diarra du RPM.

Daniel KOURIBA


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here