Formation des superviseurs électoraux: La CENI outille ses nouveaux membres

La salle de réunion de la Commission Electorale Nationale Indépendante a abrité le lundi 8 mai 2017 la formation des superviseurs électoraux. La cérémonie d’ouverture était placée sous la présidence d’Amadou Bah président de la CENI.
Après l’installation du nouveau bureau de la CENI le 24 mars dernier, la CENI soucieuse des missions s’est mise en route pour la mise à niveau de ses membres. Selon le premier responsable de la CENI, cette formation sera délocalisée dans les régions en vue de mieux équiper ses démembrements à la base. Il ajoute que ses formations permettront de faire face aux échéances électorales prochaines. L’occasion était aussi propice pour le président de faire le bilan des activités réalisées depuis leur installation.
Parmi lesquelles il a cité la tenue de 5 assemblées plénières, une réunion de bureau, l’adoption d’un règlement intérieur sur la base de l’ancienne, l’adoption du budget, la rencontre avec les institutions de la République en l’occurrence la cour constitutionnelle, la cour suprême, le conseil économique et culturel. Et Social. Les partis politique n’ont pas été épargnés à cette série de rencontre notamment le chef de file et les partis de l’opposition et bientôt c’est le tour des partis de la mouvance présidentielle.
Les partenaires qui accompagnent le processus électorales ont été aussi rencontrés. M. Bah a souligné qu’ils ont aussi participé à la séance plénière à l’Assemblée sur la révision constitutionnelle. Toutes ses activité ont pour but la réalisation des missions qui leurs sont assignées à savoir la supervision et le suivi des opérations référendaires, de l’élection du Président de la République, des députés des conseillers des collectivités territoriales.
Ils ont aussi la lourde tâche non seulement de superviser les élections mais aussi et surtout de suivre le processus électoral, de contribuer à l’organisation des élections libres transparentes crédibles avec la participation massive des populations. Ils doivent contribuer à l’apaisement social par leur activité de tous les jours, a martelé le président de la CENI. Le président a fait appel à ses nouveaux membres de bien suivre cette formation gage de la bonne tenue de leur mission.
Bissidi Simpara

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here