Lourdeur administrative des services des Finances : Les salaires ne tombent plus avant la fin du mois !

Le Ministre Boubou Cissé peut se targuer de tous, sauf du fait que sous son magistère à l’Hôtel des Finances, les fonctionnaires maliens perçoivent leur salaire à chaque 25 du mois. Cette prouesse managériale n’est plus d’actualité ou, plutôt, s’est estompée. Car, d’après nos constats, depuis janvier 2017, la plupart des fonctionnaires maliens qui percevaient leurs salaires mensuels entre le 20 et 25 du mois au plus tard, continuent à tourner les pouces désespérément au-delà de cette échéance. Certains, dans l’espoir d’une amélioration à chaque mois, se pointent devant le guichet à la date considérée comme celle du paiement, avant de rebrousser chemin, le cœur meurtri.

Qu’est ce qui explique donc ce petit retard soudain ?

Au niveau des banques de la place, on refuse de porter la responsabilité. « La faute ne nous incombe pas » nous affirme, le responsable d’une banque de la place. Tout en expliquant que c’est le Trésor Public qui émet l’état de paiement des fonctionnaires qui ont leurs comptes dans les banques sur un chèque BECEAO. Cependant, le constat laisse apparaître un retard répétitif dans l’émission de ce chèque afin de permettre aux différentes banques, une fois les virements effectués, de procéder aux paiements des salaires. Et ces retards répétitifs avec son lot de correctives auraient causé des dommages dans les comptes de nombreuses banques.

« Auparavant on prenait le risque de payer les fonctionnaires avant la fin du mois, même si le chèque prenait du retard, mais par souci de sécurité, nous avions estimé que, tant que le chèque n’est pas émis pas le Trésor public, nous ne pouvons plus faire de paiement » précise notre interlocuteur.

Au Trésor public nous n’avons pas pu avoir même un interlocuteur pour en savoir plus. « Nous sommes aussi des fonctionnaires, pour quel intérêt, accepterions nous de trainer pour empêcher le virement des salaires à temps ? » nous a répondu un agent du service du Trésor public.

Partant, nous nous sommes posé la question si réellement il y a de l’argent dans les caisses de l’Etat pour maintenir la cadence.

En tout cas, le flegmatique ministre des Finances, Boubou Cissé, continue d’affirmer que les voyants sont toujours au vert au niveau des caisses de l’Etat. D’ailleurs , souligne-t-il, le Mali n’a plus de dette intérieure, aucun mandat ne souffre dans les tiroirs.

Alors pourquoi depuis janvier les salaires des fonctionnaires ne tombent plus à la date initialement retenue ?

Bokoum Abdoul Momini

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here