2ème Congrès du parti CODEM : Le fiasco évité de justesse !

Le parti Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) a tenu son 2ème congrès ordinaire les samedi 13 et dimanche 14 mai dernier au Pavillon des Sports du Stade Modibo Keïta, en présence des représentants des partis politiques de l’opposition et de la majorité présidentielle. L’événement a mobilisé en grand nombre le gotha de délégués, cadres,  militants et sympathisants du parti venus de divers horizons, de l’intérieur comme de l’extérieur du pays. Le président de la CODEM, non moins ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, a rappelé dans ses propos d’ouverture des travaux, les dernières performances électorales enregistrées par le parti qui est arrivé respectivement 5ème   force politique au sortir de l’élection présidentielle de 2013,  4ème aux dernières élections communales du 20 novembre dernier. A la CMP, le parti occupe la 3ème  force politique, tandis qu’il est la 1ère force du groupe parlementaire APM à l’Assemblée Nationale avec 5 députés. Créée en 2008, la CODEM, malgré son jeune âge, a su s’imposer sur l’échiquier  politique national. Et Housseini Amion Guindo de rappeler les succès de son parti qui sont d’ailleurs perceptibles sur le terrain, au regard des résultats obtenus à l’issue des élections communales de 2009 et de 2016 où le parti a obtenu respectivement 444 élus sur 327 listes et 682 conseillers sur une de 463 listes présentées. Aujourd’hui, il est près de 800 conseillers. Membre de la mouvance présidentielle, la CODEM, quatrième force politique au plan national, a réaffirmé son soutien au président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Et cela, jusqu’au terme de son mandat en 2018. Selon Housseini Amion Guindo, la CODEM assume son appartenance à la majorité présidentielle. « Notre Parti joue loyalement sa partition dans la majorité présidentielle, il respectera son contrat de mandature jusqu’à la fin du mandat du président Ibrahim Boubacar Keïta. Cependant, il vous revient, vous cadres, responsables et militants d’évaluer librement et démocratiquement la participation de la CODEM à la majorité, d’en tirer objectivement tous les enseignements et de définir l’orientation du parti pour l’élection présidentielle de 2018 », a dit le Président Poulo, qui a profité de l’occasion pour féliciter l’ensemble des acteurs pour avoir accepté de faire des compromis pour trouver une solution de sortie de crise, tout en réitérant son attachement au  respect des clauses de l’accord signé par les parties. Le président du mouvement des jeunes, Moussa Konta, fera savoir que le mouvement qu’il dirige est composé de 33 sections, 3 coordinations et de plusieurs points focaux. Pour lui, les dernières performances électorales réalisées par la CODEM sont dues à l’intelligence, au leadership, à l’engagement et à la capacité d’écoute du président du parti Housseini AmionGuindo. A la clôture, les travaux ont failli dégénérer en fiasco, lorsque les partisans de Hady Niangado, précédemment 4ème vice-président, ont voulu se retirer de la salle pour protester contre la place qu’on voudrait laisser à leur mentor. Tout est finalement rentré dans l’ordre, la place de 3ème vice-président ayant finalement été attribuée l’honorable Niangado ! Le ministre Poulo reste donc à la manette du parti, avec un bureau de 79 membres. Salif Diallo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here