61ème anniversaire de la disparition de Mamadou Konaté: Hommage au grand humaniste

Dans le cadre du 61ème anniversaire de la disparition de Mamadou Konaté, l’association éponyme a organisé le jeudi 11 mai une conférence-débat sur la vie et l’héritage politique de ce grand humaniste. Cette cérémonie de commémoration, présidée par le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadoun Konaté, a été marquée par l’inauguration du nouveau siège de l’association Mamadou Konaté.

Une des figures emblématiques de la lutte pour l’indépendance du Mali, Mamadou Konaté a été arraché à l’affection des siens et de l’ensemble des peuples malien et africain le 11 mai 1956 à Bamako à l’âge de 59 ans. Tous les ans, l’association Mamadou Konaté, créée en 2012 pour perpétuer le souvenir de ce grand humaniste, magnifier son action et ses idéaux d’amour de la patrie et de solidarité avec ses concitoyens, s’est mobilisée pour saluer la mémoire de l’illustre disparu. La commémoration de cet anniversaire a été marquée par une conférence-débat animée par l’historien Doulaye Konaté et l’inauguration du nouveau siège de l’association d’une superficie de 300 m2, non loin de la famille de l’illustre disparu.

Élu trois fois député à l’Assemblée nationale française, Mamadou Konaté est une icône, une figure emblématique qui symbolise l’idée même de la nation malienne. Né en 1897 à Kati, Mamadou Konaté est d’abord connu pour sa dédicace à la formation des jeunes et de ceux qui ont travaillé à ses côtés et cela tout au long de sa riche carrière professionnelle. Très brillant élève, il poursuivit ses études à l’école normale William Ponty de Gorée d’où il sortit major de sa promotion en septembre 1919. Il y exerça la fonction de surveillant général. C’est là que son chemin croisa pour la première fois celui de Houphouët Boigny qui fut son élève comme beaucoup d’autres futurs dirigeants de l’Afrique indépendante.

Éducateur et enseignant

Mamadou Konaté entama une carrière d’enseignant en 1919 à l’école professionnelle de Bamako, qui se poursuivra à Diafarabé, dans le Macina, à l’école de Kologani, à l’école primaire supérieure de Bamako et à l’école rurale de Bamako-Coura où il officia jusqu’à son élection à l’Assemblée nationale française en 1946.

Au plan social, tous les témoignages s’accordent pour présenter Mamadou Konaté comme un homme très imprégné de sa culture et des valeurs cardinales de sa société. C’est un homme très soucieux du respect des normes et codes culturels qui régissent sa société et très impliqué dans la dynamique d’émancipation enclenchée dans cette période d’après guerre marquée par les turbulences d’un monde en pleine mutation. Au plan professionnel, il se distingua par sa totale abnégation, une conscience professionnelle aiguë, une probité morale et intellectuelle et un sens élevé de la dignité.

Un leadership avéré

Mamadou Konaté se révéla très tôt comme un véritable leader au sens plein de ce terme. Il incarnait la modernité, l’espérance de changement, tout en étant profondément attaché à la tradition. Son leadership s’exerça tôt et dans les différentes sphères d’influence de la société soudanaise qui étaient autant d’incubateurs pour l’Afrique à venir. Ainsi, Mamadou Konaté fut un des principaux animateurs du foyer du Soudan avec Makane Makoumba Diabaté, Fodé Touré, etc. Il jouissait d’un énorme prestige au sein de cette association culturelle qui regroupait les intellectuels du Soudan au sein de laquelle se dessinait déjà à travers les débats, le futur de l’Afrique qui devrait advenir avec l’accession à l’indépendance. Dans cette foulée, Mamadou Konaté fut désigné à la tête du premier syndicat des enseignants du Soudan. Son entrée en politique se fit sur la sollicitation pressante de ses concitoyens, en raison de ses nombreuses qualités et notamment de la confiance qu’il inspirait.

En 1945, Mamadou Konaté, Modibo Keïta et d’autres militants politiques fondèrent le bloc soudanais appelé aussi parti Sfio du Soudan qui en 1946 cèdera la place à l’Union soudanaise, section du rassemblement démocratique africain (RDA) appelé couramment à l’époque le parti de Konaté.

Dans son intervention, le président de l’association Mamadou Konaté, Moussa Konaté, a rappelé que la première action de son association a été l’équipement en 2012 d’une maternité à Kirina, mais aussi l’équipement en ordinateur de la salle informatique de l’école Mamadou Konaté. Il a aussi indiqué qu’à Kayes, précisément à Goupou, village d’origine de Mamadou Konaté, son association a construit un complexe scolaire, un centre de santé, et a réhabilité le puits construit il y a 70 ans, par l’illustre disparu lui-même.

Diango COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here