District de football de San: Les casseroles de Yacoubadjan, étalées au grand jour !

Elu avec brio pour un nouveau mandat de quatre ans le 30 avril 2016 à la faveur de l’assemblée ordinaire du district de football de San, Yaya Keita et son bureau se sont vus attaqués à la commission centrale de discipline de la fédération malienne de football par un soi-disant collectif de clubs du district de football de San le 4 mai 2016. C’était mal connaitre le président et les membres de cette commission qui ont déclaré être incompétents et renvoyés les plaignants à leurs études primaires des textes de la ligue de football de Ségou depuis le 17 juin 2016. Mais hélas cette décision sera bloquée par Yacoubadjan Traoré, secrétaire général d’alors de la fédération malienne de football pendant une année sans qu’elle ne soit notifiée ni au président de la ligue de football de Ségou, ni au président de district de San.
Dans leur volonté manifeste d’écraser le président de la ligue de football de Ségou, Mamadou Sow et tous ces soutiens au sein des six districts affiliés dont San, Yacoubadjan Traoré avait mis en marche son plan machiavélique pour éliminer tous ceux qui refusent de vénérer son mentor de Boubacar Baba Diarra. Ainsi ayant compris qu’il est difficile de faire retourner la veste des six présidents élus des districts de la région contre Mamadou Sow, Yacoubadjan met en branle aussitôt son plan machiavélique.
C’est ainsi qu’il fait appel à des désœuvrés à savoir Cheick Oumar dit Barou Soumounou, Mahmoud Haidara dit ‘’Ka’’ tous deux en liberté provisoire et un certain Lamine Dembélé dit Béré pour déstabiliser tous ces districts. Du coup c’est par le district de San que débuta l’opération de déstabilisation lorsque Yacoubadjan fait appel à ‘’Béré’’ de faire annuler l’assemblée générale du 30 avril 2016 du district au niveau de la commission centrale de discipline de la fédération malienne de football.
Ce qui sera fait le 4 mai 2016 sous la signature d’un soi-disant collectif de clubs du district de football de San. Mais c’était mal connaitre le président et les membres de la commission centrale de discipline. C’est ainsi que suivant la décision No 008/CCD-FEMAFOOT/2015-2016, les membres ont rappelé aux plaignants que le district de football de San relève de la juridiction de la ligue régionale de football de Ségou car il ressort des dispositions de l’article 79 du statut de la ligue de Ségou que « la ligue régionale de football a juridiction sur les litiges régionaux nés entre ses membres ou à l’occasion de ses compétitions ».

Aussi l’article 80 ajoute que « l’organe de la ligue habilité à connaitre des litiges est la commission régionale des litiges et de discipline. Il connait des litiges nés à l’occasion des compétitions organisées par la ligue régionale et pour tous les différends relevant du ressort de la structure. Les recours contre les décisions approuvées ou reformées de la commission régionale de litiges et de discipline sont portés devant la commission de recours de la FEMAFOOT compétente pour connaitre des recours ».

Or ce soi-disant n’a pas passé par la ligue de football de Ségou dont il refuse de reconnaitre depuis 2013. Dès lors et en application de ces dispositions, la commission centrale de discipline a déclaré son incompétence à traiter cette affaire. Du coup elle a renvoyé le collectif à mieux se pouvoir c'est-à-dire à la commission de litige de la ligue régionale de football de Ségou. Malheureusement depuis le 17 juin 2016, cette note n’a jamais été notifiée ni au district de San ni à la ligue de football de Ségou.

Elle est restée bloquée dans les tiroirs du désormais ancien secrétaire général, Yacoubadjan Traoré. Et il a fallu attendre ce mois de mai 2017 pour qu’enfin le district de San et la ligue de football de Ségou soit notifié.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here