Réaction de Dr Mamadou Dembélé à l’Honorable Abdoulaye Dembélé

Je suis au regret de voir un homme de votre âge, un ancien maire d’une commune rurale comme Sincina, pendant 8 ans, et un élu de l’Assemblée nationale de délirer pour nous faire oublier l’essentiel.

Honorable Abdoulaye Dembélé, votre village natal, et votre commune est Sincina et qu’est-ce qui vous amène dans notre commune, N’Goutjina et notre village, Farakala où vous avez été pris la main dans le sac sur plus de 18 hectares ? Honorable Abdoulaye Dembélé vous avez dit avoir eu votre champs avec les habitants de Chicolomba et que vous n’en connaissez même pas la superficie, alors que la limite entre N’Goutjina-Farakala et Chicolomba est claire. C’est une limite naturelle : « le marigot qui s’appelle parridougo » et cette limite a été dépassée de plus d’un kilomètre par le député Abdoulaye Dembélé en complicité avec quelques habitants de chicolomba.

Après avoir affirmé devant la délégation composée du directeur des domaines de Sikasso, des représentants des domaines de Koutiala, de la mairie de N’Goutjina et les populations de N’Goutjina, Farakala et Chicolomba qu’il a eu ses champs par la méthode coutumière (avec le cola et le coq), il se permet de dire encore qu’il l’a payé avec le chef de village défunt à travers une attestation de vente. Quelle contradiction dans la parole d’un élu? Il faut aussi ajouter que cet « Honorable » a commencé à s’accaparer d’abord de 4 hectares, une année après, il a ajouté 2 autres, la troisième année, il ajoute 7 hectares. Ce qui fait un total 13 hectares ; et aujourd’hui il se retrouve avec environ 19 hectares. Petit à petit, il a grignoté ces terres dont il se réclame aujourd’hui le propriétaire.

Chers lecteurs, nationaux et internationaux et surtout ceux de la capitale de l’or blanc, comment pouvez-vous comprendre qu’un ancien maire d’une commune (Sincina) et actuellement député à l’Assemblée nationale, qui, après avoir fini de vendre toutes les terres de sa commune, fini par vendre aussi ses propres terres agricoles aux opérateurs économiques de la place à des millions dont nous tairons ici les noms. Selon Moussa, l’imam de Sincina, il aurait été arrêté, emprisonné pendant quelques jours et libéré sans aucune explication par le député Abdoulaye Dembélé quand il vendait les terres des pauvres paysans dans sa commune. Selon l’imam, lui il n’a rien fait, seulement il lui demande de ne pas vendre la terre des pauvres paysans.

Honorable Abdoulaye Dembélé, a eu le courage, avec le poids de son âge et son titre d’élu à l’Assemblée nationale, d’écrire noir sur blanc dans sa lettre adressée au Ministre des domaines et dans un journal que « le village de Farakala est créé de façon illégale ». Je suis vraiment désolé qu’il tienne de tel propos. A-t-il oublié que c’est une décision de l’Etat? Ou bien est-il un administrateur de l’état pour décider de la création d’un village?

Donc au vue de tout ceux que je viens de citer comment peut-il se prévaloir du titre de médiateur? Médiateur entre qui alors? Et de quelle médiation s’agit-il? Et à quelle fin? Qu’il n’oublie pas que nous savons que c’est lui-même qui a communiqué le nom de « Nianamba Sounkara » à l’huissier par téléphone à mettre sur la convocation qui était adressée à Moussa Dembélé au tout début de cette affaire.

En parlant de ces réalisations est-il le seul député de Koutiala à faire des réalisations? Je pense que nous ne sommes pas en période campagne pour parler de réalisations. Il s’agit ici de litige qui concerne une appropriation illégale de terre d’une autre commune par ce « Bon Honorable » qui se dit digne de sa commune.

Donc nous, nous sommes natifs de Farakala et de la famille des chefs de village. Nous n’avions donc pas besoins d’autorisation de qui que ce soit pour nous installer, car c’est nous qui donnons autorisations à nos hôtes de s’installer sur nos terres. C’est notre patrimoine ancestral qu’il a arraché à nos hôtes.

Et ce qui sûr, nous le savons, beaucoup de plaintes sont en attente de mon Honorable.

Dr Mamadou Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here