Conférence d’Entente Nationale : L’ADEMA Association s’en félicite

Malgré quelques écueils constatés dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, l’Alliance pour la Démocratie au Mali (A.DE.MA-Association) se félicite de la bonne tenue de la Conférence d’Entente Nationale et félicite la Commission d’organisation présidée par le Professeur Baba Akib HAIDARA d’avoir gagné le pari de l’inclusivité et de la liberté de parole.

L’information a été donnée le samedi 20 mai 2017 à la Pyramide de Souvenir, lors d’une conférence de presse animée par la présidente de l’association, Mme Sy Kadiatou Sow, accompagnée d’Alioune Diallo et les autres membres du bureau.

Selon la présidente de l’ADEAMA Association, la Conférence d’Entente Nationale (CEN) prévue par l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali en son Titre I, Chapitre II, article5, qui s’est tenue du 27 mars au 02 avril 2017, s’est caractérisé par l’inclusivité et liberté de parole.
« Malgré le temps relativement court consacré aux débats en commissions et en plénière, les participants ont pu aborder de façon très ouverte sans restriction aucune tous les sujets qui leur tenaient à cœur. Si les débats ont été quelquefois houleux, très passionnés, c’est la liberté d’expression dans la courtoisie qui a prévalu », a salué Mme Sy Kadiatou Sow. Avant de qualifier de très riche en informations sur l’histoire, la géographie, la politique, l’économie, la sociologie, la situation sécuritaire le document de travail remis aux participants.

Parlant du report de l’adoption de la chartre pour la Paix, l’unité et la Réconciliation Nationale qui était un des objectifs de la CEN, l’ADEMA Association a affirmé voir la « main » des groupes séparatistes. Ainsi, elle a douté de leur sincère volonté d’aller vers une paix durable, sur des bases acceptées de la majorité des Maliens.

Abordant la question de l’élaboration de la cartographie des terroirs maliens, l’association, tout en reconnaissant la nécessité de disposer d’une telle cartographie, ‘’invite à la prudence et la vigilance pour éviter que cet outil ne soit source de division et ne ravive des conflits entre communautés’’.

« Il nous parait essentiel que le rôle des représentants de l’Etat malien qui sont les garants de l’unité nationale soit prépondérant dans les missions d’information et de partage du contenu de la Chartre et de la cartographie des terroirs », a souhaité Mme Sow.
« L’Alliance pour la Démocratie au Mali (A.DE.MA-Association) se félicite de la bonne tenue de la Conférence d’Entente Nationale et félicite la Commission d’organisation présidée par le Professeur Baba Akib HAIDARA d’avoir gagné le pari de l’inclusivité et de la liberté de parole », a déclaré Mme Sow.

Qui a ajouté que l’A.DE.MA-Association approuve les importantes conclusions de la CEN et réitère son engagement à exercer (en synergie avec d’autres) son devoir de veille citoyenne afin que ces conclusions ne restent pas lettre morte. Pour finir, elle a requis que la Mobilisation soit de mise pour que notre Pays reste une République démocratique, laïque, une et indivisible.
Cyril ADOHOUN

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here