Développement industriel du Mali : Les ministres Mohamed Aly et Konimba visitent les sociétés Yattassaye

Le jeudi 18 mai 2017, les ministres du développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim et son homologue de la Promotion de l’Investissement et du Secteur Privé, Konimba SIDIBÉ ont visité la Société nouvelle de fabrique de cahier (Snfc) à Dravela et la Société de transformation de papiers au Mali (Transfopam) à Niaréla. Ces deux sociétés, qui appartiennent à Mamadou Yattassaye, emploient plus d’une trentaine de personnes. C’était en présence de Cyril Achkar, président de l’Organisation Patronale des Industriels, du chef de cabinet du ministre du développement industriel, Amadoun Abba, du directeur national de l’industrie, Idrissa Traoré et d’autres personnalités.
C’est aux environs de 9h 30 mn que les deux ministres ont fait leurs entrées dans l’enceinte de la Société nouvelle de fabrique de cahier (Snfc) à Dravela. Ils ont été accueillis par le Président directeur général (PDG) de la société, Mamadou Yattassaye. Au cours de la visité guidée, le PDG a expliqué aux deux ministres, la manière de production des cahiers de 100 et 200 pages y compris des blocs notes.
Après la visite de la SNFC, les deux ministres mènent le cap sur la Société de transformation de papiers au Mali (Transfopam). Là, il y a une particularité, car, en plus de la production des papiers (RAM A4, facture etc.) et sa grandeur, cette usine confectionne également des plaques d’immatriculations des engins. Les deux ministres ont également visité les compartiments de l’entreprise.
A l’issue de la visite, le ministre du développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim a fait savoir que les Maliens n’ont plus besoin d’aller ailleurs, car ces unités industrielles de fabrique de cahiers sont capables de satisfaire le besoin national. « Nous sommes venus voir et nous sommes satisfaits de la qualité et de la technologie utilisée. Nous avions compris qu’au delà de nos besoins, c’est une société qui exporte dans la sous région et dont les produits sont acceptés. Le soutien nécessaire sera fait pour le développement industriel », a-t-il conclu.
Quant à son homologue de la Promotion de l’Investissement et du Secteur Privé, Konimba Sidibé, cette visite a concerné une unité pilote dans le domaine de l’industrie papier dans la sous région Uemoa. « Les opérateurs économiques doivent être salués et soutenus parce que sans cela il n’y a pas de développement. L’Etat a mis en place des programmes de petite et moyenne entreprise et petite et moyenne industrie et c’est dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme que nous sommes là », a-t-il dit. Avant d’ajouter que la concurrence déloyale est l’un des facteurs qui tue l’industrie malienne.
« La visite ne nous permet pas de tout régler mais au moins ça nous permet de constater. Quant tu vois l’effort d’investissement, plus de 4 milliards de FCFA, c’est beaucoup d’argent. L’Etat a l’obligation d’accompagner et donner l’envie à d’autres maliens d’aller dans l’industrie », a conclu le ministre Konimba. Pour sa part, le PDG des deux sociétés, Mamadou Yattassaye s’est réjoui de la visite des deux ministres. Avant de recommander les 70% de la commande publique pour booster l’économie malienne.
A l’en croire, la capacité de production de la société est de 7000 à 9000 cahiers par heure. Selon lui, l’une des difficultés auxquelles ils sont confrontés est la concurrence déloyale. A cet effet, il a invité les autorités maliennes à la régulation de l’importation. Une projection organisée par l’Agence de communication Spirit sur le fonctionnement des deux usines a mis fin aux visites.
Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here