Organisation du pèlerinage 2017: Mme Bocoum Binta N’Diaye vante les mérites du ministre Thierno

Dans le cadre de l’organisation du pèlerinage 2017, l’Arabie Saoudite a doublé le quota du Mali grâce aux efforts inestimables du ministre Thierno Diallo. C’est l’ultime conviction de Mme Bocoum Adja Binta N’Diaye, promotrice d’Agence de voyage « Raouda Voyage ».
Adja Binta N’Diaye est promotrice d’Agence de voyage « Raouda Voyage », une agence qui jouit d’une très bonne réputation. Ce qui justifie le choix porté sur lui par de nombreux pèlerins pour le pèlerinage sur les lieux saints de l’Islam. Adja Binta N’Diaye loue la qualité du ministre Thierno H Diallo. Selon elle, est l’un des rares parmi les ministres qui se sont succédé à la tête du département qui a relevé le défi de l’organisation du pèlerinage.
D’abord Thierno, a-t-elle souligné, s’est distingué par son esprit d’écoute aux problèmes des organisateurs du pèlerinage à travers son courage, sa vision et pour preuve les autorités saoudiennes font confiance au Mali et cela au dépend de la qualité du ministre. « Cette année le quota serait doublé grâce à l’intervention qu’il n’a cessé de mener en faveur des organisateurs du pèlerinage tout cela par l’engagement du ministre, environ 13.000 passeports cette année», a expliqué Adja Binta N’Diaye.
Le parcours de titan reste un mauvais souvenir à l’Omatho qui gérait le problème de passeports avant la création de ce département dirigé par le ministre Thierno H Diallo.
Il est l’un des ministres, selon elle, qui a réussi à faire respecter la parité de quota pour les agences de voyage malgré les intoxications de ses détracteurs. Pour la promotrice d’Agence de voyage « Raouda Voyage », Thierno H Diallo le ministre des affaires religieuses est véridique.
A l’en croire, l’Omatho n’est pas un bon souvenir aux agences de voyages malgré tous les efforts vers la modernisation de l’organisation du pèlerinage. C’était le lieu où la souffrance y était, a-t-elle affirmé.
« IBK ferait mieux de garder longtemps Thierno, un gros travailleur. Il sait se battre en prônant l’équilibre, son cheval de bataille. Je pense que je ne serais pas la seule à avoir de telles appréciations, sauf que sans preuves, certains peuvent l’en vouloir pour leurs intérêts personnels. Il est ministre qu’il nous faut pour avoir donné une image positive du Mali auprès du royaume saoudien », a conclu la promotrice d’Agence de voyages.
Salif Landouré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here