1ere édition de la rentrée économique au Mali : Poser les jalons d’une relance économique fiable

Poser les jalons d’une relance économique dans un environnement assaini afin de permettre aux entreprises maliennes de concurrencer leurs homologues de la sous région, offrir l’occasion aux décideurs politiques et aux partenaires au développement de mener des réflexions permettant d’aboutir à des réformes majeures et indispensable pour la relance économique ; engager une lutte contre le chômage des jeunes par la création d’entreprise sont entre autres objectifs de la première édition de la rentrée économique 2017 qui a eu lieu, le mardi 23 Mai 2017 à Koulouba, sous la présidence du président de la République Ibrahim Boubacar Keita avec à ses cotés Mamadou Sinsy Coulibaly, le président du Conseil National du Patronat du Mali, d’un parterre de ministres et de patrons d’entreprises.

« La rentrée politique, rencontre que nous souhaitons voir inscrite désormais dans l’agenda des décideurs politiques se veut être un espace d’échanges visant à mettre les questions économiques au centre des préoccupations nationales. Car nul ne peut contester le fait que tout est lié à l’économie » c’est par ces mots que le président du conseil national du patronat du Mali (CNPM) Mamadou Sinsy Coulibaly a entamé ses propos. Selon lui, cette activité offre l’occasion aux décideurs politiques et économiques mais aussi aux partenaires au développement de mener des réflexions permettant d’aboutir à des réflexions majeures, indispensables pour la relance économique. A ses dires, le Mali en a besoin car le chemin qui mène à la paix et à la stabilité passera nécessairement par une croissance économique forte soutenue par un développement plus harmonieux et mieux redistribuer à nos populations. « Nous restons convaincus que le secteur privé a un rôle prépondérant à jouer dans cette recherche de paix et de stabilité », ajoute-il. Le président du CNPM a signalé que cette première rentrée économique offre l’opportunité aux participants de discuter sur deux thématiques fortes à savoir : l’Emploi et la formation professionnelle ainsi que la commande publique. Mr Coulibaly a fait savoir que le choix de ces deux thématiques n’est pas fortuit car selon lui, le premier est en parfaite harmonie avec le projet du chef de l’Etat visant la création de 200000 emplois comme réponse au chômage, à la pauvreté et à la propagation des idéologies extrémistes. Il a noté que le secteur privé, premier et principal créateur d’emplois jouera sa participation dans la réalisation de cet objectif ambitieux tout en ajoutant qu’à condition qu’un certain nombre de préalables soient remplis. Le président des patrons du Mali a laissé entendre que sa structure, imprégnée du pragmatisme qui caractérise le secteur privé dans ses actions, propose des réformes concrètes en lien avec les deux thèmes de la rentrée économique 2017 tout en demandant l’adhésion des départements ministériels concernés et leur implication totale à faire aboutir les reformes qui à ses yeux permettront d’asseoir les bases d’une véritable relance économique et une réduction du chômage au Mali. Le premier vice président du CNPM Seydou Coulibaly a dans, son exposé, fait ressortir les moult problèmes qui font chuter les entreprises maliennes comme le problème des taxes et impôts qui sont au dessus des autres pays de l’UEMOA. Le président de la République Ibrahim Boubacar Keita s’est réjoui de la rentrée économique 2017 qui, selon lui, sera un plateau idéal permettant aux participants d’échanger et de formuler des recommandations pertinentes permettant de booster l’économie malienne vers l’avant. Il a rassuré le président du CNPM que le gouvernement mettra tout en œuvre afin de permettre aux entreprises maliennes d’atteindre leurs objectifs, à concurrencer ceux de la sous région au grand bonheur du peuple malien.

Moussa Samba Diallo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here