L’alliance pour la promotion du port autonome de Lomé: En fin de mission au Mali

Dans le cadre du renforcement des relations de partenariat entre le Port de Lomé et les opérateurs économiques du Mali, une mission promotionnelle de l’Alliance pour la Promotion du Port de Lomé (APPL) séjourne dans notre pays depuis le 18 mai. La mission qui a pris fin mercredi dernier, a permis de nouer des relations et d’étudier les conditions de facilitation de transit des marchandises du Mali par le corridor togolais. Dans ce cadre, la Communauté portuaire de Lomé en étroite collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) a organisé la semaine dernière une rencontre avec les opérations économiques du Mali à Azalaï Grand Hôtel.

La rencontre a été présidée par le président de l’A2PL qui est aussi le directeur général du Port autonome de Lomé, le Contre- Amiral Fogan Kodjo Adegnon. A la rencontre, ont participé Mamadou Baba Sylla, vice-président de la CCIM en charge de la manifestation économique, Mme Agathe Mensah, secrétaire générale de l’APPL, Meba, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Lomé, le Commissaire général de l’Office togolais des recettes et de nombreux directeurs généraux de différentes sociétés.

Au nom de l’ensemble des responsables de sa structure, le vice-président de la CCIM a, souhaité la bienvenue à la mission. « Cette visite témoigne de toute l’importance que la Communauté portuaire de Lomé accorde à notre pays », a-t-il souligné avant d’expliquer que la présente mission s’inscrit dans le cadre du renforcement des liens d’affaires entre les opérateurs économiques du Mali et le Port autonome de Lomé.

Adegnon, se son côté, dira que grâce aux efforts du gouvernement togolais, les installations et équipements de gestion des navires ont été renforcés avec la mise en exploitation du troisième quai du Groupe Bolloré et de Lomé Container Terminal, tous équipés de portiques ultra-modernes et de grues sophistiquées.

Par ailleurs, le Port autonome de Lomé dispose du plus fort tirant d’eau de la sous-région permettant d’accueillir les navires de dernière génération. Non seulement, il dispose du plus grand parc de portiques mais aussi, les mesures de sécurité et de sûreté maritimes ont été renforcées conformément au Code ISPS afin de rendre la zone portuaire propice au bon déroulement des affaires, a-t-il ajouté.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here