Yvan Guichaoua Maître de conférences, spécialiste du Sahel à propos de la participation du président Macron au prochain G5 Sahel : « Le G5 Sahel contribue à recomposer les alliances sur le continent africain »

Yvan Guichaoua Maître de conférences et spécialiste du Sahel, dans l’entretien qui suit, revient sur la visite du président français Emmanuel Macron à Gao, une visite qui continue de faire couler beaucoup d’encres. Selon Yvan Guichaoua, l’enjeu de ce premier déplacement hors d’Europe de Macron est « franco-français » car visant, en premier lieu, de doter le nouvel élu d'un surcroît de ’’présidentialité" en l'imposant comme chef des armées, et aussi raffermir les engagements internationaux et notamment africains de la France. Quid de la participation du président français au prochain G5 Sahel ? Yvan Guichaoua explique que le G5 Sahel contribue à recomposer les alliances sur le continent africain et peut effectivement être vu comme un instrument d'influence de la France.
Le Républicain : Quelle est la portée de la visite du président Macron à Gao?
C'est le premier déplacement hors d'Europe du nouveau président français. L'enjeu est probablement franco-français en premier lieu: doter le nouvel élu d'un surcroît de ’’présidentialité" en l'imposant comme chef des armées. Mais il s'agit aussi de raffermir les engagements internationaux et notamment africains de la France: lutter contre le terrorisme militairement mais aussi par l'aide au développement.
Yvan Guichaoua : Beaucoup de Maliens regrettent le fait qu'il ne s'est pas arrêté à Bamako. Qu'en pensez-vous?
L'objectif premier de la visite était le salut aux troupes françaises, dont la plus grande concentration se trouve à Gao. On peut donc avancer une raison "technique" au fait de ne pas passer par Bamako. Mais l'effet produit par les images d'IBK et de Macron sur la base militaire est saisissant: on a l'impression que Macron invite IBK plutôt que le contraire. Disons qu'a minima, la visite avait pour but de faire briller Emmanuel Macron et pas nécessairement le président IBK.
Le président Macron s'est fait invité au G5 Sahel pour dit-il "améliorer la feuille de route", N'est-ce pas un parti-pris, un coup porté à la stratégie Sahel de l'Union Africaine?
Le G5 Sahel est une initiative de pays qui estiment avoir un intérêt commun à coopérer militairement du fait de frontières communes. La France parraine activement cette initiative. L'Union africaine n'a jamais eu le monopole des regroupements régionaux en Afrique, qui sont multiples et fondés sur des enjeux économiques, politiques ou sécuritaires. Ces regroupements régionaux sont plus ou moins adoubés par des puissances non africaines; ils sont des enjeux d'influence. Le G5 Sahel contribue à recomposer les alliances sur le continent africain et peut effectivement être vu comme un instrument d'influence de la France. Mais historiquement, ce sont bien les pays membres de cette alliance qui ont pris l'initiative de sa création.
Propos recueillis par B. Daou

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here