Communication : L’Amap prend enfin possession de l’ancien bâtiment central du ministère rénove

Le directeur général de l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP), Abdoulaye Traoré a reçu, mercredi 24 mai dernier, les clés de l’ancien bâtiment central du ministère de l’Economie numérique et de la Communication qui lui a été affecté par le gouvernement (lire L’Essor du lundi 29 mai).
Quelques jours après cette remise symbolique de clés, la direction générale, certaines divisions et des desks du quotidien national ont emménagé dans les nouveaux bureaux. « L’affectation de cet édifice rénové à l’AMAP répondait à un besoin pressant », a confirmé Abdoulaye Traoré, rencontré hier matin à son bureau à la fin d’une séance de travail qu’il a eue avec le comptable. « La mise à disposition de ce bâtiment a décongestionné les bureaux et améliorera les conditions de travail des agents », a-t-il argumenté.
Car l’AMAP a récemment créé, dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de modernisation en cours, de nouveaux desks pour plus d’efficacité dans le travail. Leur opérationnalisation adéquate était un peu freinée par un problème de bureau. Les travailleurs, a déploré le directeur général, étaient entassés dans des locaux exigus. Rendant, selon lui, l’atmosphère presque inappropriée à la production intellectuelle qui exige un cadre calme et tranquille afin de permettre aux journalistes de mieux se concentrer. Cette amélioration des conditions de travail des agents est la première étape du processus de modernisation de l’agence, a révélé M. Traoré. Il a assuré que ce processus se poursuivra avec l’opérationnalisation prochaine d’une cellule de tournage de films ou spots publicitaires.
« Les équipements ont été acquis. Le personnel a été formé à cet effet », précisera-t-il. Dans la même logique d’amélioration des conditions de travail, il a indiqué que l’Agence a acheté 10 motos au profit de certains agents de recouvrement et des directions régionales. A ces acquis s’ajoute le démarrage attendu de la nouvelle rotative : une imprimerie de dernière génération. L’acquisition de cette machine et son opérationnalisation révolutionneront le quotidien national L’Essor.
« Un numéro hors série a été tiré suite à un premier test effectué la semaine dernière », a rappelé M. Abdoulaye Traoré. Pour lui, cet essai, somme toute concluant, a prouvé qu’il reste des réglages, notamment au niveau de l’encre. Le nouveau format du journal sera tabloïd. Toujours dans l’optique de sa modernisation, l’AMAP va réceptionner le bâtiment de sa direction régionale de Gao. La réalisation de cet édifice flambant neuf a confirmé la vocation de l’Agence à se déployer au niveau des régions, s’est réjoui le directeur général.
Ce dernier a expliqué que son service va drainer l’électricité dans un quartier de Gao où n’existait pas encore ce service social de base , en y implantant 18 poteaux. Pour lui, les populations vivant dans ce quartier vont avoir accès à l’électricité grâce à ces branchements. La modernisation d’une structure comme l’AMAP suppose la moralisation des ressources, a insisté le directeur général. Pour une bonne gestion des ressources financières, l’AMAP va se doter de deux logiciels de gestion afin de mieux contrôler le circuit des recettes au niveau des annonces, des avis, ddes publi-reportages et des panneaux publicitaires, a conclu Abdoulaye Traoré.
Cheick M. TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here