Alimentation en eau de Bamako : le gouvernement malien cherche 60 milliards

Le gouvernement malien est à la recherche d’une enveloppe de 60 milliards de franc CFA pour la phase deux du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala, a déclaré, mercredi, le ministre du Commerce, porte-parole du gouvernement, Abdel Kader Konaté.

‘’Il reste 60 milliards de FCFA’’ pour compléter les ressources nécessaires à la réalisation des travaux qui permettront à la capitale de disposer de 288 millions de litres d’eau par jour, a notamment affirmé le ministre Konaté, lors d’une cérémonie dédiée aux potentiels bailleurs de fonds du projet.

Jusqu’ici, a-t-il souligné, les financements obtenus ou promis s’établissent comme suit : ‘’32,7 milliards annoncés par la banque européenne de d’investissement, 5 milliards promis par la BOAD et 18 milliards attendus du fonds Koweitien’’.

Ainsi, ‘’les financements confirmés s’élèvent à 40,428 de FCFA. Il reste alors la mobilisation de 60 milliards de FCFA’’, d’après le ministre porte-parole du gouvernement Abdel Karim Konaté.

D’un coût de 100 milliards de FCFA, l’adduction d’eau potable vise à doter Bamako de ‘’38 000 branchements promotionnels et de 1000 bornes fontaines supplémentaires’’, d’après le ministre Konaté.

L’objectif est d’assurer l’approvisionnement correct et durable en eau potable de la ville de Bamako.

L'eau est une denrée prisée à Bamako, où le taux officiel d'accès à l'eau potable est de 65%. Le projet de Kabala dont le complément du financement est activement recherché par le gouvernement malien vise à porter ce taux d'accès à 90%.

AD/cat/APA


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here