Basket-ball, championnat national : Les favoris tiennent leur rang

43

Le verdict de la première phase du championnat est tombé, le mercredi 31 mai. Sans surprise, les quatre tickets des Play-offs ont été enlevés par le Djoliba et le Stade malien, chez les Dames, et l’USFAS et l’AS Police, du côté des Messieurs

Djoliba-Stade malien en Dames et USFAS-AS Police en Messieurs. Telles sont les affiches des Play-offs du championnat national de basket-ball. Sans surprise, le Djoliba (27 points) et le Stade malien (26 points) ont dominé les débats chez les Dames, alors que l’USFAS (27 points) et l’AS Police (24 points) se sont adjugées les deux tickets du tableau masculin. Pour l’ancien arbitre international, Alpha Bagayoko, ces résultats sont conformes à la logique et promettent de belles empoignades, lors des Play-offs.

«La logique a été respectée. Ce sont les meilleures qui se retrouvent aux Play-offs. Cette année, c’était différent du Top 12 où certaines équipes se contentaient de faire de la figuration», dira celui que les supporters appellent, familièrement, «Jackson». «La nouvelle formule va obliger les équipes à travailler. Certaines, pour se maintenir ou accéder à l’élite et d’autres, pour espérer remporter le titre majeur», ajoutera Alpha Bagayoko. Lors des Play-offs, les formations vont s’affronter pendant 5 journées, soit 5 matches et celles qui totaliseront 3 victoires, seront sacrées championnes du Mali 2016-2017. Cela revient à dire que les Play-offs peuvent également se terminer en 3 ou 4 journées, mais à condition que l’une des équipes remporte 3 succès. Jugées à travers leur prestation, lors de la phase initiale, les quatre formations peuvent prétendre, chacune, au titre. En tout cas, Djolibistes, Stadistes, Policiers et USFASiens disposent de joueuses et joueurs de talent capables de conduire leur couleur respective au sacre.

Lors de la phase initiale, les 8 équipes se sont affrontées, en aller-retour. Sur le tableau féminin, les Rouges ont totalisé 27 points, contre 26 pour le Stade malien. En 14 journées de débats, le Djoliba a enregistré 13 victoires pour seulement 1 défaite. Les joueuses de Mamoutou Kané ont marqué 1280 points et encaissé 654, soit une différence de 626 points. Quant aux Stadistes, elles ont marqué le plus grand nombre de points, soit 1301, en 14 matches, pour 725 encaissés (+576 points). Le Djoliba et l’AS Police ont terminé avec la meilleure la défense (654 points encaissés). La troisième place du tableau féminin est revenue à l’AS Police (10 victoires, 4 défaites, 883 points marqués, 654 encaissés). Les deux équipes reléguées en division inférieure sont le Tata de Sikasso (7è, 16 points) et le Centre de référence de basket-ball de Tombouctou (8è, 14 points). Chez les Messieurs, la première phase du championnat a été plus disputée et l’AS Police a dû attendre son dernier match pour valider son ticket pour les Play-offs (mercredi 31 mai).

C’est grâce à leur succès contre le Stade malien (87-77), que les Policiers se sont qualifiés. Cette victoire a permis aux hommes de Moussa Sogoré de porter leur capital-points à 24 et de coiffer le Réal au poteau d’arrivée (les Scorpions ont terminé avec 23 points). En 14 sorties, l’AS Police Messieurs a signé 12 victoires pour 2 défaites. L’équipe a marqué 842 points, contre 767 encaissés, soit une différence de 75 unités. Quant à l’adversaire des Policiers, l’USFAS, elle a enregistré 13 victoires et n’a concédé qu’une seule défaite en 14 journées de championnat. Au total, la formation militaire a marqué 905 points, contre 685 encaissés, soit une différence de 220 points. Quatrième du classement, le Sigui a terminé avec la meilleure attaque (954 points marqués, 907 encaissés). Attar club de Kidal (16 points) et la J. A. (17 points) ont terminé en queue de peloton et évolueront en deuxième division, la saison prochaine.

Ladji M. DIABY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here