Les départs à la retraite au titre de l’année 2017 : La ministre de la fonction publique va-t-elle publier la liste ce mois de juin comme l’année dernière ?

La ministre du Travail, de la Fonction publique, Mme Diarra Racky Talla nous a habitués l’année dernière à une belle initiative. Laquelle ? Elle a fait publier au mois de juin la liste des partants à la retraite au titre de l’année 2016. Ce qui a permis aux différentes administrations de notre pays d’anticiper et d’assurer la relève au moment opportun.

En ce début de mois de juin, tous les regards sont tournés vers elle. Cette liste est attendue avec impatience par tous les chefs, notamment à la douane où, semble-t-il, il y a des vieux douaniers qui doivent partir à la retraite cette année sont en train de démobiliser le personnel.

Mme Diarra Racky Talla va-t-elle faire comme l’année dernière ? Ou c’était juste pour régler ses comptes avec l’ancien directeur général des douanes, Modibo Kane Kéita, auquel, le Président de la République avait souhaité accorder deux années supplémentaires, en raison de ses performances à la tête de la douane? En effet, d’après nos informations, la ministre de la fonction publique n’a rien fait pour que cette volonté présidentielle puisse être matérialisée. Selon nos sources, elle a tout fait pour trainer le projet de loi qui devrait proroger l’âge de départ à la retraite de deux ans.

En tout cas, ce serait une bonne chose si elle pouvait publier en avance l’avis d’avertissement adressé aux agents admis à faire valoir leur droit à la retraite. Chaque année, cet avis est publié généralement au mois d’août. Mais l’année dernière, Racky avait fait exception à cette règle en le publiant en juin. Si les partants sont connus, cela permettra au nouveau DG de la douane de remplacer ceux qui doivent partir à la retraite pour mieux atteindre les objectifs de recettes assignés à l’administration douanière. Ce qui va le conforter dans sa démarche. Car, depuis son arrivée à la tête des douanes maliennes, il ne cesse d’établir des records dans la mobilisation des recettes. Il est donc urgent de cette dynamique se concrétise pour le bonheur du trésor public.

Youssouf Bamey

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here