Approvisionnement de la ville de Bamako en potable : Le satisfécit du Ministre Malick Alhousseini

70

Ceci, après le constat de l’état d’avancement des travaux de réhabilitations des adductions d’eau sommaire de la rive droite
Dans le cadre de l’application du programme d’urgence social d’accès à l’eau potable du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, accompagné de ses techniciens, a effectué le samedi 3 juin dernier, une visite des chantiers des réseaux critiques d’alimentation en eau potable des quartiers périphériques de Bamako.
L’objectif de cette visite du ministre de l’Eau était de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de réhabilitations qui ont été entrepris d’il y a deux mois dans plusieurs communes de la ville de Bamako et environ. Il est inscrit dans un vaste programme de réhabilitation des infrastructures d’adductions d’Eau Sommaire (AES) et de Système Hydraulique Villageoise Amélioré (SHVA) du gouvernement, entièrement financé sur le budget d’Etat à hauteur de 72 millions de FCFA.
La première étape a concerné deux quartiers durement éprouvés par le problème d’approvisionnement en eau potable de la rive droite de Bamako. Il s’agit notamment de Sabalibougou en Commune V, et Niamakoro en Commune VI.
En effet, la délégation ministérielle a débuté la journée marathon par les installations réhabilités du quartier de Sabalibougou. Ici le ministre a pu constater avec satisfaction l’état d’avancement des travaux. A Sabalibougou secteur 2, il a été procédé à l’installation d’un forage d’un débit de 12m3 500, d’une profondeur de 70 m. le problème d’alimentation en électricité a été également résolu avec son branchement au réseau d’EDM.
Au secteur 7 du même quartier, les populations ont accueilli la délégation avec enthousiasme, car là, une promesse du ministre a été honorée avec le branchement de ce réseau sur EDM, la création de deux bornes fontaines, l’installation d’une rame, une pompe et un puisard amélioré. Les usagers de ce point d’eau, par la voix de la gestionnaire de l’Association Niéta, Mme Cissé Arkia Cissé, ont remercié le ministre pour le respect de la promesse tenue.
Après Sabalibougou, la délégation s’est rendue au quartier de Niamakoro. Là, le problème d’eau est plus accentué. La délégation a visité d’abord la réalisation d’une pompe dans la cour de Niakoro premier cycle. L’eau potable coule des tuyaux de cette pompe. Et le Directeur de cette école n’a pas manqué de dire le soulagement que cette pompe apporte aux quartiers riverains particulièrement les élèves de cette école. Ensuite, le ministre et sa suite ont visité le forage sablé, nettoyé, de 18 m3/ heures et une nouvelle borne fontaine non opérationnelle dans le CSCOM du même quartier.
La visite de trois autres installations réhabilitées du quartier a couronné cette première visite d’évaluation du ministre de l’Energie et de l’Eau. Il s’agit entre autres du château d’eau de 20m3 de Niamakoro Fadjanbougou, avec une quinzaine de branchements privés, et 5 bornes fontaines, et branchement EDM, du château de l’Association communautaire de Niamakoro, et celui du Centre Chéché Dramé de Niamakoro dougou koro. Ce dernier, est un cadeau offert aux populations de ce quartier par le Président de la République à l’époque où il était Premier ministre. Il a été entièrement réhabilité et branché sur le réseau EDM.
Au terme de la journée de marathon Malick Alhousseini a exprimé son satisfecit face à l’état d’avancement des travaux de réalisation : « de cette visite je retiens que d’importantes avances ont été faites par les techniciens et tous leur collaborateur et son impact est immédiat comme vous pouvez le constater par vous vous-même. ».
Le ministre a expliqué que la phase II de ce programme concernera la réalisation de 47 systèmes hydrauliques villageois améliorés dans les quartiers périphériques des villes de Bamako, de de Koulikoro, de Gao et environ, ainsi que Kidal, et que le tout coûtera à l’Etat la bagatelle somme de 2 milliards 200 millions de FCFA.
Conscient de la forte demande, il a enfin, rassuré les populations locales, que son département mettra tout en œuvre conformément aux engagements du Président de la République, pour améliorer très sensiblement la desserte en eau potable sur tout le territoire national, particulièrement les zones les plus touchées par la crise d’eau.
Mohamed Naman Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here