Cris de détresse de l’association « AMALDEME » Le groupe demande urgemment un soutien pour sauver la vie de l’organisation

L’Association Malienne de Lutte contre les Déficiences Mentales chez l’Enfant (AMALDEME) a organisé le jeudi 1er Juin 2017 au siège de ladite association une conférence de presse pour expliquer à l’opinion nationale les conditions dans lesquelles l’AMALDEME vit aujourd’hui. La conférence a été animée par Mme Théra Oumou Touré, Directrice du Centre. Elle avait à ses côtés, Mogaze Ag M. Iknane, directeur exécutif, Mamadou Traoré, Secrétaire général de l’association ainsi que plusieurs membres de l’organisation.

Aux dires de la conférencière, l’AMALDEME a été reconnue comme d’utilité publique depuis 1996 à travers le décret n°96-28-1-1996 /P-RM. En ce temps, dit-elle, l’association vivait parfaitement. Mais aujourd’hui, l’AMALDEME est confrontée à une énorme difficulté de fonctionnement de sa structure. Parmi ces difficultés qui ont trait au disfonctionnement de l’association, on peut citer entre autres, le paiement de salaire du personnel, le manque d’électricité, la nourriture des enfants et les médicaments pour traitement de certains enfants. Dans son explication, Mme Théra a fait savoir que depuis 3 mois les 80 travailleurs de sa structure n’ont pas été payés.

Elle a poursuivi en disant que l’AMALDEME est privée d’électricité depuis le mois de mars 2017. Par ailleurs, la directrice du centre a lancé un vibrant appel à l’endroit de l’Etat, à toutes structures de bienfaisance et aux personnes de volonté de venir au secours de sa structure. Elle a aussi profité de l’occasion pour demander aux autorités compétentes d’intégrer les travailleurs de l’AMALDEME dans la fonction publique des Collectivités. Mme Théra a également demandé à Mme le ministre en charge du Désenclavement de goudronner le tronc qui lie siège de l’AMALDEME au quartier de Lafiabougou. Pour terminer, elle dira que l’association vit en pire en pire.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here