Opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel : 33 milliards FCFA pour son déploiement et son fonctionnement

54

L’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye a abrité le samedi 3 juin dernier, une réunion extraordinaire des chefs d’état-major des armées des pays du G5 Sahel. En toile de fond, le financement du déploiement et du fonctionnement de la Force Conjointe du G5 Sahel par l’Union Européenne. Le montant de ce soutien est estimé à 50 millions d’euros soit environ 33 milliards FCFA.

Le conseil des ministres des pays du G5 Sahel (Burkina-Faso, Mali, Mauritanie,Niger, Tchad) s’est proposé de demander à l’Union Européenne de soutenir financièrement le déploiement et le fonctionnement de la Force Conjointe du G5 Sahel. Ce soutien qui pourrait porter sur un montant total de 50 millions d’euros pourrait aussi concerner des domaines spécifiques d’assistance. La réunion s’inscrivait dans le cadre de la validation des domaines d’assistance.
Au cours de la réunion, les chefs d’état-major des armées du Burkina Faso, du Niger, de la Mauritanie et du Mali ont également validé des documents sur le fonds fiduciaire d’urgence de l’Union Européenne pour l’Afrique.
Le Général Didier Dackouo, chef d’état-major général des armées du Mali a rappelé que depuis novembre 2015, les chefs d’Etat des pays du G5 Sahel ont décidé de mutualiser leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière dans le cadre d’une Force Conjointe. Selon lui, à cet effet, les chefs d’état-major des pays du G5 Sahel se sont rencontrés successivement à Bamako (le 26 mai 2016), à Nouakchott (le 3 novembre 2016), à Bamako (du 6 février au 8 mars 2017), à Niamey (le 27 avril 2017) et à Bamako (le 17 mai 2017).
Pour lui, cette réunion est faite avec l’assistance des Experts de l’Union Européenne pour examiner les contours de cette assistance de l’UE, son adéquation avec leurs besoins réels dans le cadre de l’opérationnalisation de la Force Conjointe du G5 Sahel.
A noter que la réunion s’est tenue en l’absence de la délégation tchadienne. Mais le Général Didier Dakuo a rassuré les uns et les autres que le chef d’état-major général des armées du Tchad a donné la garantie de son adhésion à toutes les conclusions issues de la réunion.
Fatoumata Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here