Can Cameroun :Mali 2 – Gabon 1 : Les Aigles ont gagné sans convaincre

Le week-end dernier a été marqué sur le continent africain par les matches de la première journée des éliminatoires de la CAN Cameroun. Le Mali recevait au stade du 26 mars de Yirimadjo en commune 6 du district de Bamako, les panthères du Gabon, une formation où quatre cadres étaient absents. Alain Giresse devait faire avec de nouveaux joueurs suite aux absences de quelques ténors.

Le public par ces temps de carême a préféré ne pas se déplacer mais a suivi le match à domicile. Les Aigles du Mali qui ont eu chaud face aux panthères du Gabon réussiront néanmoins à gagner les 3 points. Les visiteurs diminués avec l’absence de quatre ténors ont joué crânement leur chance et marqueront dès les premières minutes du jeu, face à une formation incapable de s’organiser à l’instar de son coach. Mais les Panthères pouvaient plier le match et sans qu’on ne crie au scandale.

Les Aigles durant 45 minutes de jeu, ont été cloués au sol par le rugissement des fauves. On a vu des joueurs méconnaissables à cause du système de jeu mis en place par le sélectionneur français Alain Giresse. Avec trois milieux récupérateurs, les Aigles étaient perdus. Aucune construction de jeu, aucune inspiration pouvant faire douter l’adversaire du jour. Après cette douche froide de la première mi temps, il aura fallu attendre le retour des vestiaires pour assister à l’entrée d’Adama Traoré alias Malouda, pour donner du fil à tordre à la défense gabonaise. Cette rentrée apportera beaucoup de tonus et de confiance aux Aigles, qui s’organiseront et multiplieront des attaques qui finiront par porter fruit deux fois.

Les panthères ne baisseront pas les bras. Ils se battront pour chercher en vain l’égalisation. C’est sur le score de 2 buts à 1, en faveur du Mali, que l’arbitre sud africain siffle la fin du match. Les Aigles ont réussi l’essentiel.

L’arbre ne doit pas cacher la forêt. Nous n’avons pas d’équipe digne de ce nom capable de se frotter aux grandes équipes du continent et d’ailleurs. Une des plaies béantes est l’alignement de ce gardien de but de la 5ème division Française. Comment un gardien professionnel peut prendre un but dans un angle fermé ? Comment un gardien habitué des compétitions internationales peut dévier dans sa cage un tir anodin venant de l’adversaire ? N’est-il pas temps de faire confiance à nos goals keepper locaux qui font preuve de qualités avérées ?

Tous les compartiments de jeu sont à revoir afin de se mettre à l’abri de futures déceptions. Nous n’avons pas d’entraineur capable de monter une très bonne équipe compétitive. De grâce ne reconduisons pas en fin de contrat cet entraîneur incapable de stratégie pour des résultats. Lui et tout son staff doivent être remerciés en fin de contrat. Le salut de notre foot se trouve en cela. Les Aigles ont gagné sans convaincre. Notre chance aura été l’absence du capitaine des Panthères, Pierre.

Ensemble, corrigeons nos erreurs, sortons de la complaisance, du clientélisme, du copinage, du trafic d’influence, dénonçons nos tares, l’ingérence dans le respect et la considération. Samedi, on a échappé à une mortification.

La rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here