Ministère de la Décentralisation et de la Fiscalité Locale: une vingtaines de cadres et d’agents décorés

Le ministre de la Décentralisation et de la fiscalité locale, Alassane Ag Mohamed Moussa, a présidé, vendredi dernier, dans la salle de conférence de son département, à l’ACI 2000, la cérémonie de décoration d’une vingtaine de cadres et agents relevant de son ministère.

C’était en présence du Grand Chancelier des Ordres nationaux du Mali, le général de Brigade Amadou Sagafourou GUEYE ; des membres du cabinet; des récipiendaires…,
Ils sont, au total, 10 cadres à être élevé au rang d’Officier de l’Ordre national du Mali et 10 autres agents, à la médaille du Mérite national du Mali avec «effigie abeille».
Pour beaux et loyaux services rendus à la nation, parmi les 10 récipiendaires ayant désormais le titre de Chevalier de l’Ordre national du Mali, figurent, entre autres, le président de la l’Association des municipalités du Mali, Boubacar Alpha BAH, l’ancien président de l’Assemblée régionale de Kidal, Homni Belco MAÏGA, l’actuel secrétaire général du département, Séyni TOURE, etc. Ils ont reçus leurs médailles des mains du chef du département, Alassane Ag Mohamed MOUSSA.
Quant aux nominées à la Médaille du mérite national du Mali avec «effigie abeille», soit 10 agents, ils été décorés par le Grand Chancelier des Ordres nationaux du Mali, le général de Brigade Amadou Sagafourou GUEYE.
Selon le ministre Alassane Ag Mohamed MOUSSA, ces distinctions constituent le témoignage de la haute considération de la nation entière à l’endroit de chacun des lauréats.
«Elles symbolisent vos qualité d’hommes et de femmes travailleurs exemplaires, mais aussi vos engagements pour la nation malienne toute entière», a-t-il déclaré.
Au nom du département, il a tenu à féliciter les récipiendaires. De même, il a adressé ses encouragements aux autres membres des différents services qui n’ont pas encore eu la chance d’être décorés.
De son côté, le Grand Chancelier des Ordres nationaux du Mali a indiqué que toutes les nations ont à un moment donné de leur histoire, ressenti la nécessité de mettre en exergue certaines valeurs communes, comme la bravoure, la ténacité, la solidarité, la dignité, le don de soi, entre autres.
Pour lui, cette tradition multiséculaire, qui met à l’honneur le mériteet non plus la naissance, fait partie de la culture du Mali. Pour preuve : il a cité le CIWARA ou le Gnéléni qui constituait des distinctions hautement significatives en milieu rural surtout Bambara.
Depuis l’indépendance, a-t-il fait savoir, la Grande Chancellerie des Ordres nationaux du Mali, sous l’autorité du président de la République, Grand maitre des Ordres nationaux, participe à la perpétuation de cette culture du mérite par la remise de distinctions honorifiques marquant ainsi la reconnaissance de la nation à des hommes et des femmes parfois anonymes, qui ont mis leurs compétences, leurs savoir-faire au service de l’essor du Mali.
«Vous incarnez désormais, tous ceux à qui les autres Maliens devraient se référer», a-t-il lancé aux lauréats.
Avant de terminer, il les a invités à continuer à contribuer au réarmement moral de notre pays, à relever les défis d’édification de valeurs professionnelles, spirituelles et morales du Mali nouveau.
Au nom de tous les heureux récipiendaires du jour, leur porte-parole, Boubacar Alpha BAH, a tenu à remercier le département ainsi que les directeurs généraux et nationaux respectifs, qui ont bien voulu les proposer au tableau d’honneur de notre pays.
De même, il a exprimé la gratitude des bénéficiaires au Grand maitre des ordres qui a bien voulu les accordés les médailles.
Selon M. BAH, le mérite se construit au long de notre vie sociale, et professionnelle. Mais, a-t-il fait savoir, c’est au moment de la reconnaissance qu’on se rend compte que l’on est méritant.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here