Programme d’urgence sociale d’accès à l’énergie et l’eau potable 2017-2018 : Le ministre Malick Alhousseini lance les travaux de 47 SHVA dans les villes de Bamako, Koulikoro, Gao et Kidal

C’est en présence d’une population très enthousiaste de Lafiabougou en commune IV du District de Bamako que le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Ahousseini a procédé le samedi 10 juin dernier, au lancement officiel des travaux de réalisation des 47 Systèmes d’hydraulique villageoise améliorés (SHVA) des villes de Bamako, de Koulikoro, de Gao et Kidal. C’était en présence des Directeurs, et l’ensemble des services techniques du département en charge de la question d’eau et énergie, ainsi que les autorités politiques et coutumières de la commune IV.

Financés entièrement par le gouvernement du Mali à hauteur de deux milliards vingt millions cinq cent soixante-douze mille trois cent francs (2.020.572.300) FCFA, pour un délai d’exécution de 15 jours, la réalisation de ce projet s’inscrit dans le cadre du programme présidentiel d’urgence sociale d’accès à l’énergie et à l’eau potable au Mali 2017-2018. Il vise à faciliter pour les populations à faibles revenu, l’accès à l’eau potable par la multiplication des aménagements et des points d’eau, ainsi que la promotion des branchements sociaux.

Il faut rappeler que le Système d’hydraulique villageoise amélioré (SHVA) est un ouvrage d’approvisionnement en eau potable en milieu rural (village) pour des populations comprises entre 500 et plus de 2000 habitants. Il comprend un forage d’une capacité de 5 m3/heure, d’un château d’eau de 10 m3 de volume sur une hauteur de 7 m, et trois bornes fontaines sous le château.

Pour la réalisation de cet immense programme présidentiel, elles sont onze entreprises à être retenues suite à un appel d’offres, pour sortir des terres les 47 SHVA dans les quatre villes, dont 28 dans le District de Bamako et environs, 6 dans la ville de koulikoro, 8 pour Gao, et 5 pour Kidal.

Dans son discours d’ouverture de lancement des travaux, le ministre Malick Alhousseini a rappelé l’impact de la réalisation de programme pour les populations nécessiteuses « la réalisation des SHVA en 2017 permettra de répondre aux besoins usuels des populations mais constituera, à terme, une réserve pour la SOMAGEP qui est en voie d’étendre le service public de l’eau potable aux riverains des zones SHVA, notamment les quartiers périphériques de Bamako.».

Il a par ailleurs exhorté les sociétés qui ont la charge de l’exécution des travaux, de les réaliser dans les règles de l’art et dans le respect strict des délais contractuels.

Les récipiendaires, par la voix du chef de quartier, du représentant du maire, et des femmes ont salué à sa juste valeur l’initiative de lancer ces travaux dans leur commune qui d’ailleurs bénéficie de 4 forages déjà réalisés.

Il faut rappeler que le programme prévoit également l’extension du service public de l’eau potable à tous les chefs-lieux de cercle et localités frontalières, et un volet branchements sociaux avec le projet d’alimentation en eau potable de Bamako à partir de Kabala.3

La cérémonie a pris fin par la séance de bénédiction et le premier coup de robinet qui a donné du sourire aux enfants du quartier.

Mohamed Naman Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here