Programme d’urgences sociales d’accès à l’eau: 47 forages réalisés à plus de 2 milliards FCFA

En vue de répondre, de façon pérenne et diligente, aux besoins urgents en eau des populations, le ministre de l’Énergie et de l’eau, Malick ALHOUSSEINI, a procédé, le samedi dernier, à Lafiabougou Terminus, en Commune IV de Bamako, au lancement officiel des travaux de réalisation de 47 Systèmes d’hydraulique villageoise améliorés (SHVA) dans un délai maximum de 45 jours. Le coût total des travaux est estimé à 2,2 milliards de FCFA entièrement financés par le budget national.

Le Système d’hydraulique villageoise amélioré est un ouvrage d’approvisionnement en eau potable, en milieu rural (village) pour des populations comprises entre 500 et plus de 2000 habitants. Le système comprend : un forage qui produit au moins 5 min 3 s/h ; un château d’eau de 10 min 3 s de volume installé sur une hauteur de 7 m et trois bornes-fontaines sous le château.
Placée sous la présidence du ministre de l’Énergie et de l’eau, Malick ALHOUSSEINI, la cérémonie de lancement s’est déroulée en présence des membres de son cabinet ; des responsables des services relevant de son département, notamment la SOMAPEP, la SOMAGEP, l’EDM, la direction nationale de l’Énergie, celle de l’Hydraulique, etc.
On y notait aussi la présence des responsables politiques, administratives, religieuses, coutumières, notamment Souleymane TRAORE, représentant du chef de quartier Lafiabougou ; Mamadou DOUMBIA, porte-parole des bénéficiaires ; Aiché TOUNKARA, porte-parole des femmes de Lafiabougou ; Alkassoum MAIGA, 2e adjoint chargé du cadre de vie et de l’assainissement de la Commune IV ; ainsi qu’une forte délégation des femmes de la CIV et de Lafiabougou.

La satisfaction des bénéficiaires
Le représentant du chef de quartier a remercié et félicité les autorités pour le choix de leur quartier pour abriter un tel événement à grande portée économique et sociale, en ce mois béni de Ramadan.
« Offrir une tartine à un affamé est un acte infiniment méritoire. Vous, vous nous avez offert un forage à un moment inespéré. L’eau, source de vie ! Quel bonheur », a-t-il dit.
La porte-parole des femmes a salué et remercié le Président IBK pour avoir pensé à soulager leurs souffrances. Au nom de toutes les femmes du quartier, elle a adressé ses vifs remerciements au ministre de l’Énergie et de l’eau pour l’implantation des forages d’eau à Lafiabougou.
« Nous, les femmes sommes les seules à savoir la portés du calvaire de la pénurie d’eau et ce que ces forages d’eau vont apporter dans l’amélioration des conditions de nos familles et vie de couple », a témoigné Mme Aiché TOUNKARA qui a profité de l’occasion pour solliciter l’aménagement de leurs rues.
Quant au 2e adjoint, il a invité les bénéficiaires à faire bon usage des ouvrages qui seront réalisés.

Le choix et la portée des SHVA
D’emblée, le ministre a rappelé que le Programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’énergie et à l’eau, sur la période 2017-2020, oriente son département à faciliter l’accès à l’eau, tout à la fois géographique et financier, pour les populations à faibles revenus par la multiplication des aménagements et des points d’eau, ainsi que la promotion des branchements sociaux.
En effet, dira le ministre, dans le cadre de la gestion de la période de pointe 2017, le gouvernement a choisi la réalisation de systèmes d’hydraulique villageoise améliorés (SHVA) en lieu et place de l’opération-citerne, organisée les années précédentes.
Pour lui, la réalisation des présents SHVA permettra de répondre aux besoins usuels des populations, mais constituera, à termes, une réserve pour la SOMAGEP qui est en voie d’étendre le service public de l’eau potable aux riverains des zones abritant les SHVA, notamment les quartiers périphériques de Bamako.

Les entreprises adjudicatrices
Les travaux de réalisation des 47 SHVA, a précisé le ministre, ont été entièrement financés par le gouvernement du Mali pour un montant de 2 020 572 300 FCFA.
L’exécution des travaux de mise en œuvre du projet a été confiée à des entreprises retenues après appel d’offres. Il s’agit de :
L’entreprise Puisatier moderne pour les forages de Sikoro Sourakabougou I, Sikoro Sourakabougou II (en Commune I), Sangarébougou Allakoloni et Sangarébougou.
SOGEFOR (Société de génie civil et de forage) pour 3 forages à Sangarébougou Marseille et un à Nafadji. La Société Case immobilière SARL pour un forage à Sirakoro Dounfing (en CIII) et 3 à Dialakorodji. La Société KOUMADIS SARL pour 4 forages à Lafiabougou (en secteurs I, II, III, et IV). La Société KOUMA PLUS pour 4 forages dont un à Faladiè Mali-Univers, un à Faladiè Sokoro (en CVI), un à Titibougou et un à Titibougou Bandjoubougou (Commune de Moribabougou). La société Nouhoum KOUMA pour 4 forages dont un à Banconi-Dianguinèbougou Est, un à Banconi-Dianguinèbougou Ouest, un à Banconi Farada (enCI) et un à Sabalibougou (CV). L’entreprise CHIC Afrique pour 4 forages dont un à Sabalibougou (Commune V), un à Kanadjiguilla (Commune du Mandé), un à Kognoumani et un à Wéréda (Commune de Dialakorodji). L’entreprise TMC (Travaux mobiles de constructions) pour 6 forages à Koulikoro. L’entreprise Djimé DIALLO Gao pour 4 forages à Gao. EDN (Entreprise de développement du Nord-Mali) pour 4 forages à Gao. ECK (Entreprise de construction de Kidal) pour 5 forages à Kidal.
En effet, 28 Systèmes d’hydraulique villageoise améliorés sont réalisés dans le District de Bamako et ses environs ; 6 pour la ville de Koulikoro ; 8 pour la ville de Gao et 5 pour la ville de Kidal.
Le ministre a exhorté les entreprises à ce que les prestations soient réalisées dans les règles de l’art et dans le respect strict des délais contractuels.
Il a donné des instructions fermes aux directions régionales de l’Hydraulique, qui sont chargées du suivi des ouvrages en étroite collaboration avec les bureaux d’études en charge du contrôle des travaux.
Après le lancement officiel des travaux par le ministre, à travers un bouton qui a fait jaillir l’eau d’un forage, des prières et bénédictions ont été formulées par l’imam de la mosquée Cheick Abdrahmane TRAORE, contigu au lieu de la cérémonie.

Par Sékou CAMARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here