Gouvernance locale au Mali : Le NDI fait le point de son programme conçu en faveur des collectivités territoriales.

Sous l’appellation de l’atelier national d’évaluation du programme de redevabilité sociale en matière de prestation de services publics dans les Communes de Sio, N’Tossoni et Koniakary, l’Institut National Démocratique (NDI) a réuni pour deux jours des conseils communaux et des organisations de la société civile. L’objectif de la rencontre est de faire le point du programme NDI réalisé début 2016 avec le soutien financier du National Endowment for Democracy (NED) pour aider les communautés locales dans trois régions à engager avec les représentants des collectivités territoriales locales des activités pour une meilleure gouvernance dans les services publics essentiels.

Evaluer sur le plan national les résultats atteints par le Community Score Card (CSC) ou le Bulletin d’Evaluation Participatif, l’outil spécifique initié et développé par le NDI pour le diagnostic et l’analyse des problèmes dans les différentes communes cibles du programme ; tel est le centre d’intérêt de cet atelier dont les travaux ont démarré le lundi 12 juin 2017 au Grand Hôtel à Bamako. Outre la présence des Organisations de la Société Civile (OSC) partenaires du NDI et du NED notamment le GRAT et la Charte de Collaboration, venus de Sikasso, Mopti et Kayes les régions respectives des communes de N’Tossoni, Sio et Koniakary, on notait également la participation des responsables membres des communautés, et des conseils communaux de ces localités.

C’est devant ce décor que le Secrétaire Général du Ministère de la Décentralisation et de la Fiscalité Locale a, aux côtés du Directeur Résident du NDI Mali, ouvert les travaux. M. Seyni TOURE, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a estimé que la redevabilité sociale est un devoir qui interpelle tous les détenteurs de pouvoirs publics à quelque niveau que cela soit envers les usagers. La compréhension du concept de redevabilité sociale et son appropriation par les communautés locales, instaurent selon le Secrétaire Général du MDFL, un climat de confiance entre prestataires de services publics et usagers. « C’est une opportunité pour vos communes, dans ce parterre de collectivités au Mali, d’être accompagnés par le NDI à promouvoir l’esprit citoyen qui est un gage aujourd’hui au Mali d’un développement durable. » a déclaré M. TOURE à l’endroit des élus communaux.

Auparavant, le Directeur Résident Sénior du NDI, Dr Badié HIMA a décliné l’approche du programme objet de la rencontre. Il a reposé selon lui sur le renforcement des organisations de la société civile et des communes bénéficiaires. « En plus des subventions financières accordées aux trois structures de la société civile dans les trois localités, le programme a organisé plusieurs sessions de formation à l’intention des conseillers et des conseillères. » dira M. HIMA pour qui les résultats auxquels les communautés sont parvenues montrent la pertinence du programme et la nécessité de sa poursuite et de sa généralisation, à l’échelle des autres régions et des autres communes du pays.

Signalons que la meilleure gouvernance locale que vise le programme du NDI, a concerné les services publics essentiels que sont l’assainissement, la santé et l’éducation.

André SEGBEDJI/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here