Tieblé Dramé, président du PARENA : “Dressons nous contre l’incurie du régime”

Contre le projet de la révision constitutionnelle de 1992, les militants et sympathisants du Parena ont animé une conférence de presse le samedi 10 juin 2017 dans la salle de conférence de la Maison de la presse.

En présence de plusieurs responsables des partis politiques, notamment Soumana Sako, ancien Premier ministre, et le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, cette conférence a permis au Parti pour la Renaissance nationale de donner sa position sur le projet de révision constitutionnelle.

Selon le conférencier, Tiébilé Dramé, notre pays traverse une des périodes difficiles de sa longue histoire. “Jamais le Mali n’a été autant divisé. Jamais la mauvaise gouvernance n’a fait autant de ravages. C’est l’existence même de l’Etat malien qui est menacée”, a fait savoir le président du Parena. Et que dans un tel contexte, le président de la République a initié la révision de la Constitution adoptée en janvier 1992 par le peuple souverain du Mali.

M. Dramé a invité ses militants à dire non “au bricolage de la Constitution”. Selon ses explications, cette révision constitutionnelle ne peut pas se faire alors que les 2/3 du territoire sont en proie à une insécurité rampante. Il a aussi invité le président de la République à retirer ce projet. Et de lancer un appel à tous ceux qui sont contre cette réforme à s’unir pour le retrait pur et simple de ce projet. “Le Parena est toujours favorable à la construction du pays”, a-t-il signifié.

Adama Diabaté

Stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here