Le président malien à Ouagadougou pour la Journée mondiale de la désertification

Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) est à Ouagadougou pour prendre part, ce jeudi, à la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la désertification 2017 qu’abrite le Burkina Faso.

A sa descente d’avion, mercredi dans la soirée, le président IBK a été accueilli par son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré en compagnie du Premier ministre Paul Kaba Thiéba et de plusieurs membres de son gouvernement.

Après l’accueil et un bref bain de foule, l’illustre hôte du président Kaboré a été reçu au salon d’honneur de l’aéroport.

Aucune déclaration n’a été faite de la part des deux chefs d’Etat. Les journalistes ont été autorisés à prendre les images et de se contenter de cela.

C’est de source proche du service de communication de la présidence du Faso que l’on apprend que le président IBK a effectué le déplacement à Ouagadougou pour assister à la Journée mondiale de lutte contre la désertification (JMLCD), célébrée ce jeudi 15 juin 2017 au Burkina Faso.

Selon la présidence, outre le président malien, le chef de l’Etat nigérien, Mahamadou Issoufou est également attendu, dans la capitale burkinabè pour prendre part à la rencontre.

Les Termes de référence (TDR) de la JMLCD renseignent que le Burkina Faso accueille la célébration internationale de la Journée mondiale de lutte contre la désertification pour «promouvoir l’engagement politique de la région Afrique et les mesures proactives qu’elle prend afin de relever les défis de la migration et de la dégradation des terres».

La journée se tient autour du thème : «Notre terre, notre maison, notre futur».

«Cette célébration sera l’occasion pour le Burkina Faso et ses pays voisins, de montrer la nouvelle approche pour traiter la question des causes profondes des migrations et des menaces sécuritaires émergentes », expliquent les TDR.

La rencontre est organisée par le ministère burkinabè de l’environnement, de l’Economie verte et du changement climatique.

Pour les organisateurs, l’objectif de la célébration de la JMLCD est de sensibiliser le grand public sur les conséquences de la dégradation des terres et la désertification (notamment l’insécurité alimentaire, la migration, la pauvreté et les conflits) afin de réinvestir dans les terres en vue d’accroitre la résilience des populations.

Elle devrait permettre aussi de mobiliser les décideurs, les leaders d’opinion et les partenaires techniques et financiers à tous les niveaux autour de l’accélération de la mise en œuvre de l’Initiative « 3S ».

Entre autres activités, il est prévu au cours de la journée, l’organisation d’un colloque ministériel sur le thème: «Soutenabilité, Stabilité et Sécurité (3S)» en Afrique de l’Ouest, la remise des prix aux lauréats du concours ‘‘Meilleure réalisation forestières 2017’’.


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here