Regard sur l’albinisme au Mali : L’AMPA plaide contre la discrimination

143

Considérées comme des personnes de second rang dans notre société par le fait de leur peau, les albinos sont victimes de nombreux préjugés

Le Mali à l’instar de la communauté internationale a célébré le mardi 13 juin, la Journée mondiale de lutte contre la stigmatisation faite aux albinos. A cette occasion, l’Association malienne pour la protection des albinos (AMPA) a mobilisé des personnes atteintes de cette maladie incurable, dans la salle des conférences de la Maison des Ainés de Bamako. Objectif de cette regroupement : sensibiliser sur le mal que vivent ces personnes, tout en invitant les plus hautes autorités à prendre des mesures à travers une loi pour les protéger.

Le représentant du maire de la commune IV dans son mot de bienvenue dira que sa circonscription électorale est source d’inspiration de la création de cette Association dédiée à la défense des albinos. De ce fait, « l’accompagnement de la commune ne fera pas défaut »a-t-il signalé.

La présidente de l’AMPA, Mme Maïga Aminata Traoré pense qu’il est temps que les populations changent d’opinion sur l’albinisme. Selon elle, l’albinisme est certes une maladie génétique, voire un handicap. Mais cela ne doit pas être « un obstacle pour entraver d’une part la réussite des personnes qui en sont victimes et d’autre part leur rendre la vie difficile » a ajouté la présidente. Ainsi, conscients de leur situation, ils ont créé l’AMPA pour réunir les forces vives de la Nation pour rapprocher les visions et conjuguer les efforts, afin de pouvoir donner un espoir aux albinos.

Dans l’avenir, l’Association rencontrera des partenaires nationaux et internationaux en vue de partager avec eux ses objectifs. Il s’agit de l’amélioration des conditions de vie des albinos et de contribuer à porter un autre regard sur l’albinisme. Dans cette optique, elle a déjà rencontré l’Association nationale et internationale pour la défense des albinos (ANIDA). Cette démarche s’est soldée par la réception des crèmes de peau et de lunettes, de la part de l’ANIDA.

La présidente d’honneur et non moins présidente de l’ ANIDA, Mme Adrienne Ntankeu de son côté se dit très heureux de l’accueil chaleureux qu’a été reversé à sa personne. Venue de Paris pour cette journée, Adrienne Ntankeu dira que l’albinisme existe partout au monde. Mais c’est en Afrique qu’il est vu avec un œil de stigmatisation. Après avoir déclaré que l’albinisme n’est pas un mal en soit, elle a invité les albinos à utiliser des produits, à porter des habits pour protéger leur peau contre le soleil.

Choisi en tant que parrain de cette journée, l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé s’est dit heureux d’avoir contribué à rehausser le niveau de cette rencontre par sa présence. Pour lui, à travers cette journée de sensibilisation, il s’agit de faire en sorte que les albinos ne soient plus stigmatisés et regardés d’un mauvais œil dans la société. Voyant l’organisation d’un forum comme la bienvenue pour recenser tous les problèmes auxquels sont confrontés les albinos, le président du parti Fare Anka-wili pense qu’il faut aller au-delà, en plaidant pour l’élaboration d’une loi, prenant en compte leur handicap.

Diakalia M DEMBELE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here