Enquêtes sur l’attaque terroriste de dimanche : Les éclairages du procureur Boubacar Sidiki Samaké

Un élément de garde nationale décédé, plusieurs suspects arrêtés, une malienne, chinois, un portugais et camerounais ont été tués durant l’attaque terroriste de dimanche. Des chiffres fournis par le procureur anti-terroriste.

24 H après l’attaque du campement ‘’Kangaba’’, le procureur du pole judiciaire spécialisé de

dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière organisée, Boubacar Sidiki Samaké fait le point. Hier, au cours d’un point de presse, il est longuement revenu sur l’attaque et les éléments dont il dispose à ce stade.

Si l’on se réfère à ses explications, l’attaque terroriste a commencé entre 15H30 à 16H. Sitôt informées, les forces de sécurité ont convergé vers la zone.

Les assaillants ont fait usage d’armes de guerre (Kalachnikov et AK47). Sur la question du bilan de l’attaque terroriste, le procureur Samaké a annoncé qu’une malienne est décédée en plus d’un élément de la garde nationale, Zan dit Kassim Traoré, un chinois, un camerounais et un portugais ont également perdu la vie.

Suivant les explications du procureur spécialisé de lutte contre le terrorisme, sauf le camerounais, les autres victimes sont décédées par balles. Il a précisé qu’une quarantaine de personnes ont été exfiltrées par les forces de sécurité dont 4 de ses éléments ont été blessés.

S’agissant des assaillants, le Procureur ne donne pas de nombre exact mais rassure-t-il, le recoupement continue. Certes, des suspects ont été mis à la disposition des forces de sécurité.

Détail important : deux suspects ont arrêtés par la brigade territoriale de Bagineda et un autre capturé par la population dans le village de Soro.

Pis, souligne M. Samaké, le pole judiciaire qu’il dirige a immédiatement ouvert une enquête et sa brigade mène des investissements.

Des indices, le procureur dira que 3 Kalachnikov, un pistolet automatique (PA) et des minutions, 3 sacs à dos ont été retrouvés sur le lieu de l’attaque appartenant aux assaillants.

Si la question de la différence entre les attaques de la terrasse et Radisson avec celle du Campement, le procureur anti-terrorisme a laissé entendre que le mode opératoire semble être le même.

Le procureur Samaké a salué particulièrement le courage et la bravoure des forces spéciales au cours de cette attaque.

Alpha Mahamane Cissé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here