Projet de révision constitutionnelle : La Plateforme ‘’Oui An Son Na’’ appelle à la poursuite du processus

49

Dans un appel adressé au président de la République, les jeunes réunis au sein de la plateforme ‘’Oui An Son Na’’ ont demandé au président de la République de « continuer les réformes engagées en l’occurrence le projet de révision constitutionnelle qui va permettre à leur pays de retrouver définitivement sa place dans le concert des nations. » Cet appel a été lancé le mercredi 28 juin 2017 à l’occasion d’un meeting dit de lancement de la plateforme qui a eu pour cadre le palais des sports de Bamako.

A cette occasion, les jeunes de ‘’Oui An Son Na’’ ont fait la preuve d’une véritable démonstration de force en réussissant une mobilisation des grands jours marquée par la participation de la coordination nationale des associations des griots du Mali. Pour signifier que la mobilisation en faveur de la révision constitutionnelle ne faiblit pas dans le pays, c’est dans un palais des sports archi comble que par la voix de son porte-parole Mamadou N’Diaye, la plateforme ‘’Oui An Son Na’’ s’est dite consciente de la situation actuelle que vit le peuple malien et soucieuse de préserver la paix, l’unité et la cohésion sociale avant d’exprimer sa requête.

Le porte-parole a, en présence du président M. Ismaël Diallo, déclaré que leur mouvement compte aller à la rencontre de toutes les forces vives de la nation pour engager des actions de communication, de sensibilisation, d’information de proximité afin de leur expliquer davantage la pertinence du projet de révision constitutionnelle. « La Plateforme Oui An Son Na lance également un appel à toute la classe politique, Mouvance Présidentielle, Partis de l’opposition, Associations, mouvements syndicaux, Diasporas à nous rejoindre au sein de la plateforme Oui An Son Na » a ajouté le porte-parole après s’en être pris à la plateforme ‘’ Non Ante A Bana ‘’, le camp d’en face qui lutte contre le projet de révision constitutionnelle objet de polémique. Pour les partisans du Oui qui organisent le meeting du jour, ce n’est pas tant le projet de révision constitutionnelle en l’état qui gêne leurs adversaires du ‘’Non Ante A Bana’’, « mais ce qui les gêne c’est l’homme IBK sinon comment comprendre que ceux et celles qui s’agitent aujourd’hui, l’ont voulu et voté sous les anciens régimes ? » s’est interrogé M. Mamadou N’Diaye dans son allocution avant de laisser entendre que c’est en cela qu’ils disent qu’il y a anguille sous roche

André SEGBEDJI/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here