Otage française au Mali: « Il faut qu’on la sorte de là rapidement », s’inquiète son fils

La branche d'Al-Qaïda au Mali a publié ce dimanche une vidéo de six otages étrangers dont la Française Sophie Pétronin, en levée en décembre dernier à Gao. Son fils a réagi à la publication de cette vidéo.

Aucun groupe n'avait revendiqué le rapt de la Française Sophie Pétronin jusqu'alors. L'otage française apparaît dans une vidéo publiée par une branche d'Al-Qaïda au Mali, avec 5 autres otages étrangers. Cependant pour Sébastien Pétronin, son fils, cette vidéo n'est pas une surprise: "Cette vidéo ne nous a rien appris que l'on ne savait déjà. On ne peut pas dire que ce soit une mauvaise nouvelle mais on ne peut pas se réjouir de savoir ce que l'on savait déjà. C'est maintenant officiel, public, mais franchement nous on le savait, donc ça ne change pas grand-chose".

Sophie Pétronin, à la tête d'une association d'aide à l'enfance, a été enlevée en décembre dernier par des hommes armés à Gao, dans le nord du Mali.

À lire : Al-Qaïda au Mali publie la vidéo de six otages, dont la Française Sophie Pétronin
"On n'est pas restés immobiles"

La famille de Sophie Pétronin se démène depuis des mois pour faire avancer l'enquête: "On s'est rendus sur place, on s'est rendus dans les pays voisins, on s'est décarcassés, on a travaillé sur l'enquête, on a rencontré la procureure qui s'occupe de cette affaire, on a rencontré le quai d'Orsay. Et pas plus tard qu'il y a 48 heures, on a sollicité un entretien avec la DGSE parce qu'on apprend beaucoup de nouveaux éléments sur l'affaire, on est dans la confidentialité et on rentre dans des renseignements qui nous dépassent un peu. On ne sait pas où ils en sont, ni ce qu'ils font mais nous, en tout cas, on n'est pas restés immobiles, on a bien avancé".

Sébastien Pétronin espère que le nouveau gouvernement pourra œuvre à la libération de sa mère: "Il y a eu un changement de gouvernance, malheureusement le gouvernement précédent, c'était la médaille d'or de l'immobilisme. Aujourd'hui, on a de nouveaux interlocuteurs, on est dans l'espérance".

Et selon lui, il faut agir vite: "Si on n'arrive pas à traiter cette affaire à court terme, on va vers une mauvaise nouvelle. Ma mère va avoir 72 ans, c'est son anniversaire bientôt, elle ne peut pas passer 5 ans en captivité. Ça fait plus de 6 mois qu'elle a été enlevée, il faut qu'on la sorte de là rapidement".

Cinq autres otages sur la vidéo

D'autres otages apparaissent sur la vidéo publié par Al-Qaïda: l'Australien Arthur Kenneth Elliot, 82 ans, enlevé au Burkina Faso en janvier 2015, le Sud-Africain Stephen McGown, enlevé par Al-Qaïda dans le nord du Mali en novembre 2011, le Roumain Iulian Ghergut, enlevé en avril 2015 au Burkina Faso, la missionnaire suisse Béatrice Stockly, kidnappée en janvier 2016 par le groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et la religieuse colombienne Gloria Cecilia Narvaez Argoti, enlevée en février 2017 au Mali.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda. Les jihadistes ont été en grande partie chassés de cette région par une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France, et qui se poursuit actuellement.

Mais des zones entières échappent au contrôle des forces maliennes et étrangères, régulièrement visées par des attaques meurtrières malgré la signature en mai-juin 2015 d'un accord de paix, censé isoler définitivement les jihadistes.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here