Conférence Mondiale des humanités: l’Afrique s’y prépare !

Placé sous le haut parrainage de Son excellence (S.E.M) Ibrahim Boubacar KEITA, président de la République, chef de l'État représenté par son premier ministre, la cérémonie d'ouverture de la conférence Africaine des humanités s'est tenue le mercredi 28 juin à l'hôtel Salam. Sous le thème : « langues, cultures, histoires et territoires». Durant quatre jours, des chercheurs venus de 27 pays africains et de la diaspora débattront de la contribution du continent à la conférence des humanités de Liège prévue pour cette année.
Assurance LAFIA bon ramadan 2017
Plusieurs panels et tables rondes sur la situation des sciences humaines en Afrique sont au menu du programme. Des éminents professeurs dont Issa NDIAYE, du Mali tenteront d’analyser les enjeux du développement sur le continent.
Les différents panelistes concordent sur la nécessité de redevenir les schémas des sciences humaines en Afrique pour qu’elles expriment les réalités cultures, politiques sociologiques et linguistiques propres au continent. Tous ont appelé de leurs vœux un changement de paradigmes sur l’avenir de l’Afrique.La note d’espoir de ces assises est le livre de mathématiques écrit en fulfuldé du jeune doctorant Mauritanien Mouhamadou SY.Des travaux de vulgarisation et de mise en valeurs des langues africaines se développent à travers le continent.Mais toutefois, ils n’ont pas manqué de rappeler les difficultés liées à la recherche dans les différents africains : « Tant les africains ne financeront leurs recherches,ils seront toujours notés derniers dans le classement mondial de production scientifique ».
Ces différents panels ont été animés par des éminents professeurs spécialistes des sciences humaines ayant honoré de leur présence cette conférence de 4 jours. les scientifiques africains et de la diaspora ont partagé et synthétiser les propositions scientifiques à même de traduire les représentations de l'Afrique à la conférence mondiale des humanités.
La conférence mondiale des humanités vise principalement à étudier comment les disciplines des humanités peuvent contribuer à l'échelle nationale, régionale et internationale, à mesurer et à comprendre pour aider à mieux gérer, les transformations culturelles qui s'expriment dans des dimensions économiques, sociales et environnementales liées à la globalisation progressive des échanges. La conférence vise également à assurer une refondation des sciences humaines à travers le monde.
KORODIO COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here