Mariage gay : L’argument qui brouillera les cartes du oui au référendum

De plus en plus de gens affirment que notre nouvelle loi fondamentale autorise le mariage de deux personnes de même sexe. Un argument fatal pour le camp du non d’avoir des adhérents quid a enterré la réforme constitutionnelle.

Le projet de réforme constitutionnelle qui divise présentement les Maliens, se discute à tous les niveaux. Les partisans du oui et du non ont entrepris des actions pour convaincre le peuple à adhérer leur cause. Promulguée par l’Assemblée nationale, le débat ne faiblit pas autour de la nouvelle Loi fondamentale.

Ces derniers temps, un concept a fait son apparition dans les débats. Il s’agit du mariage gay que les partisans du non voient dans la nouvelle Constitution. Le sujet est revenu au débat de dimanche sur Africable Télévision où l’honorable Moussa Timbiné et Alou Badra Sidibé représentants le oui ont qualifié le camp du non de faire de la propagande en faisant une interprétation erronée de la nouvelle loi.

Ils ont reçu une réponse instantanée de Djimé Kanté de la société civile, partisan du non. Dans sa réplique, il a affirmé que la nouvelle Constitution fait allusion à un code qui autorise bel et bien le mariage gay faisant allusion aux différentes conventions notamment celles du droit de l’Homme de 1948 et de l’Union Africaine.

Il a cité le cas précis d’un couple sud-africain. Avant de demander au camp du oui d’avoir le courage d’expliquer aux leaders religieux cet aspect “sombre” de la loi au lieu de leur faire miroiter une nomination au Sénat qui autorisera plus tard le mariage entre personnes de même sexe. Le mariage homosexuel est blâmé dans notre société. Sous ATT, le code de famille a été violemment contesté alors même qu’il n’autorisait pas l’homosexualité.

Le camp du oui qui prétend sensibiliser le peuple à voter oui pourra-t-il le convaincre ? Zoumana Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here