Après la déclaration d’IBK sur la révision de la constitution : La plateforme “An te A Bana” passe à l’offensive – Une marche toute l’étendue du territoire – Une série de sit-in devant la Cour constitutionnelle

En assemblée générale extraordinaire, tenue à la Pyramide de souvenir, la plateforme “An te A Bana ne touche pas à ma constitution” passe à l’offensive. Elle dit avoir son plan pour faire retirer le projet de révision de la constitutionnelle.

Après la déclaration du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, relative à son engagement d’aller jusqu’au bout de son projet, la plateforme “An te A Bana ne touche pas à ma constitution” semble plus que jamais décider de passer à la vitesse supérieure.

A la faveur d’une réunion de son comité directeur sur recommandation de l’Assemblée générale du lundi et de mardi 4 juillet, une série d’activités a été envisagée sur le territoire national. Selon Djimé Kanté, les activités envisagées par la plateforme sont une marche nationale, un sit-in devant la Cour constitutionnelle, une série de rencontres avec les corps diplomatiques accrédités au Mali, de journées ville morte et de la désobéissance civile.

“J’ai été surpris par la déclaration d’IBK. Peut-être que nous n’avons pas la même copie de la Constitution. J’ai l’impression qu’il n’est pas informé des réalités du pays. Je m’interroge très honnêtement si nous sommes dans le même Mali. Après toutes ces manifestations contre l’accord et la constitution…”, se désole Djimé Kanté.

Pour lui, la plateforme “An te A Bana ne touche pas à ma Constitution” s’est réunie et le comité directeur se fera le devoir d’informer l’opinion nationale et internationale sur la date de démarrage des différents mouvements.

Bréhima Sogoba

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here