Nouvelle direction de la police des frontières : Bientôt un siège flambant neuf

Dans le cadre de la production et la fourniture de passeports biométriques, la Police des frontières disposera dans quelques mois d’un nouveau siège pour sadirection. Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Général de Brigade Salif Traoré, et le vice-président de la société Oberthur Technologie, Dénis Langlois, ont procédé le jeudi 29 juin 2017 à la pose de la première pierre de ce bâtiment.

Lors de la cérémonie de pose de la première pierre du bâtiment qui s’est déroulée dans la cour de la Police des frontières, Dénis Langlois expliquera que le 21 octobre 2015, un contrat de concession pour la fourniture d’un système informatisé de production de passeports au Mali a été signé entre l’Etat malien d’une part et la société Oberthur Technologies d’autre part. Dans le cadre de l’application de ce contrat, Oberthur Technologies a créé une société de droit malien, la société Mali solutions numériques (Msn) en partenariat avec la société malienne Afritek. Ce contrat de concession prévoit la construction d’un immeuble ayant vocation à accueillir au sein d’un édifice unique les agents de la Direction de la police des frontières et ceux de Mali solution numérique (Msn). C’est la première pierre de ce bâtiment qui a été posée le jeudi 29 juin 2017. Il s’agit d’un bâtiment de type R+3 (rez-de-chaussée+3 étages) dont la surface au sol est de 700 m2. Deux niveaux sont destinés aux services de la Direction de la Police des frontières dont le rez-de-chaussée qui permettra l’accueil des demandeurs. Deux niveaux seront affectés à la société Mali solutions numériques (MSN) pour l’activité de gestion de données et de personnalisation des passeports biométriques.

Dans son discours, le ministre Salif Traoré dira que la cérémonie de pose de la première pierre est la matérialisation d’une volonté affichée de doter cette Direction de la police des frontières d’un cadre idéal pour l’accomplissement de sa mission. “Partant de ce constat, il m’est permis de croire que le partenariat dynamique entre le département de la Sécurité et de la Protection civile et la société Mali solution numérique demeure un gage de succès. Cela s’est déjà illustré avec le projet passeport biométrique qui, j’en suis sûr, engendrera une réelle consolidation de l’Etat civil malien. Ce, d’autant qu’il utilise à plein le projet Ravec qui l’a précédé “, a-t-il indiqué avant de rappeler qu’ils ont été exigeants avec le concessionnaire, en l’occurrence Oberthur technologies pour que le Mali soit doté d’un document de voyage fiable et infalsifiable avec une qualité de service qui s’enracine dans la modernité. “C’est le lieu de saluer l’expertise de cette société qui a promptement apporté des réponses à certains de nos attentes, en modernisant son service à travers un enrôlement électronique, la mise à disposition de l’information par sms, la restitution individuelle et le service express qui permet d’obtenir le passeport en 24 heures. En un peu plus d’un an, le passeport s’est rendu disponible à tous les Maliens, qu’ils soient à Bamako, en régions ou à l’étranger. Hormis les consulats pour lesquels il faut tenir compte des délais d’acheminement, le passeport est délivré en 10 jours pour peu que tous les documents soient réunis. La construction de ce bâtiment qui entre dans le cadre de la mise en œuvre d’une disposition du contrat liant le département de la Sécurité et la société Msn, je le rappelle, va rapprocher davantage les équipes de la Direction de la Police des frontières et celles de la société Mali solution numérique, pour un service passeport rapide et moderne”, soulignera-t-il.

Dans son intervention, M. Langlois indiquera que “la société en charge de la construction de l’immeuble s’appelle Mali bâtiment services. Le bâtiment devrait être construit dans un délai de 12 à 14 mois. Pour réaliser cet ambitieux projet, le gouvernement du Mali a décidé de recourir à l’investissement privé à travers la mise en place d’un partenariat public-privé. C’est au titre de ce partenariat que ce bâtiment est construit. Il doit permettre un accueil confortable et un service modernisé au profit des citoyens, un cadre de travail plus adapté aux agents de la Direction de la police des frontières (Dpf) et une communication simplifiée par l’utilisation des outils informatiques. Le regroupement dans un lieu unique des agents de la Dpf et de ceux de Msn ne manquera pas d’améliorer la communication entre ces équipes. Ce qui permettra d’obtenir plus de diligence dans la personnalisation et la livraison des passeports. D’un investissement supérieur à 1 milliard 700 millions Fcfa, l’immeuble deviendra propriété de l’Etat malien à la fin de la concession en 2025”.

Avec la construction du bâtiment, plus de 100 000 passeports seront établis et sécurisés avec empreinte digitale. M. Langlois appellera à faire du projet un succès.

Siaka Doumbia

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here