Conflits entre tendances rivales de la Coordination des Syndicats des Transporteurs Routiers : La médiation du Commissaire du 3ème arrondissement Ibrahima Soma Keita porte fruit

Depuis des années, des affrontements sanglants opposent souvent les tendances syndicales de la Coordination des Syndicats des Transporteurs Routiers dirigées par Maharafa Touré et Souleymane Diallo dit ‘’Joli’’  à Bagadadji à la place ‘’Rail-da’’. Les derniers affrontements datent de juin dernier, poussant les autorités municipales à décider d’interdire le stationnement des véhicules de transport à cet endroit jusqu’à ce qu’un consensus soit trouvé entre les protagonistes. Pour mettre fin à cette situation, le Commissaire principal du 3ème arrondissement Ibrahima  Soma Keïta a fait la médiation entre les deux parties. Et son action semble avoir porté fruit car les deux tendances sont parvenues à trouver une solution.

Dans le souci de veiller à la sécurité des personnes et de leurs biens et d’apporter la quiétude au sein de la population, le Commissaire principal Ibrahima  Soma Keïta du 3ème arrondissement et ses hommes de la brigade de recherches ont sur le point de mettre définitivement un terme à la tension qu’il y’a entre deux tendances rivales de la Coordination des Syndicats des Transports Routiers depuis des années.Il s’agit de la tendance de Maharafa Touré et de Souleymane Diallo dit ‘’Joli’’. Pour  le Commissaire, ces deux leaders syndicaux n’ont pas le choix.  Car ils doivent se donner la main afin d’évoluer ensemble pour l’avenir de leur coordination puisqu’ils ont tous deux, le soutien des transporteurs.

Selon nos sources, à la veille du mois de Ramadan en mai dernier, les deux tendances s’étaient affrontées, faisant encore des blessées. Ce qui a suscité la colère des habitants de Bagadadji qui ont demandé l’interdiction du stationnement des ‘’sotramas’’ sur le site à cause des dommages collatéraux dont  ils sont souvent victimes. Une chose qui a conduit à la suspension du  stationnement  des  véhicules de transport urbain au secteur indiqué par décision municipale depuis le 27 mai jusqu’à ce qu’un consensus soit trouvé entre les deux parties.

N’ayant pas d’autres places pour stationner leurs véhicules, les conducteurs de ‘’sotramas’’ ont été contraints d’occuper l’axe aller qui mène à Boulkassoumbougou sur la route de Koulikoro, non loin de la place interdite. Avant d’obtenir un consensus, les transporteurs favorables à‘’Joli’’ se sont permis de stationner leurs véhicules au lieu interdit le jour même de la fête de Ramadan. Un acte qui occasionné à nouveau un affrontement entre les habitants dudit quartier et les chauffeurs et leurs apprentis. C’est ainsi que le Commissaire principal Ibrahima  Soma Keïta du 3ème  arrondissement a dépêché ses éléments de la brigade de recherche, conduite par l’Inspecteur principal Youssouf Coulibaly, sur les lieux pour calmer les choses  entre les protagonistes. Et depuis le jour de cet incident poursuit notre source, le Commissaire Ibrahima  Soma Keïta et ses hommes maintiennent le dialogue entre les parties belligérantes. Et leur médiation semble avoir porté fruit car le calme est revenu entre les parties. Et elles ont pu retourner à leur place de stationnement.

A noter que ces conflits répétitifs ont lieu pour des causes d’intérêt et de leadership entre ces deux tendances syndicales. Il arrive souvent qu’au cours de ces affrontements, les protagonistes utilisent des armes à feu et des armes blanches conduisant à des bains de sang voire mort d’homme. Comme ce fut le cas en 2015 en commune I du District de Bamako où un de ces affrontements a fait un mort. D’ailleurs en février dernier, trois membres de ces tendances rivales  ont été appréhendés par les limiers du 3ème en possession d’armes blanches et d’un pistolet automatique de fabrication tchèque lors d’un autre affrontement.

Moussa Sékou Diaby


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here