Ordre des ingénieurs conseils : Les membres incités à accroître la visibilité de la profession

La 9è Assemblée générale extraordinaire de l’Ordre des ingénieurs-conseils du Mali a eu lieu, samedi dernier, au siège du Conseil national du patronat. L’ouverture des travaux de ladite assemblée a été présidée par le ministre de l’Equipement et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop en présence de la présidente de l’OICM, Mme Diallo Marie Traoré. Plusieurs membres de l’OICM, dont le vice-président Moulaye Haïdara et le trésorier, Mahamane Touré étaient présents à l’assemblée générale.

Les points inscrits à l’ordre du jour étaient la lecture et l’adoption des projets de programme d’activités et du budget 2017-2018. Au titre des recettes, ce budget prévisionnel a été mobilisé en 2017-2018 à la somme de plus de 79,1 millions de Fcfa. Les dépenses ont presque égalé les recettes, à 78,5 millions de Fcfa. Ainsi, le solde au 31 mars 2017 contient la cotisation 2017-2018 de 64 membres inscrits et les frais d’inscription de 6 nouveaux dossiers. La présidente de l’OICM, Mme Diallo Marie Traoré a annoncé l’organisation en mai 2018 de la conférence annuelle FIDIC-GAMA (fédération internationale du Groupe africain des membres de l’association) dans notre capitale. Mme le ministre de l’Equipement et du Désenclavement a révélé que malgré la difficile situation conjoncturelle, cette conférence internationale donne l’opportunité de prouver aux yeux du monde que notre pays est et demeure une destination sûre.

A cet effet, Mme Traoré Seynabou Diop, ministre de l’Equipement et du Désenclavement réitère ses orientations relatives au professionnalisme, à la pro-activité ainsi qu’à la rigueur de l’ensemble des membres de l’OICM pour la bonne réussite de la Conférence. Elle a également exhorté l’ensemble de l’Ordre des ingénieurs-conseils à plus de professionnalisme et de rigueur afin que la profession soit respectée.

A travers, une meilleure sensibilisation des membres de l’Ordre des ingénieurs sur les enjeux de la concurrence, l’intérêt du groupement, l’amélioration continue de la qualité des prestations et une définition consensuelle des critères d’excellence, a expliqué, Mme le chef du département.

Il s’agit bien entendu des notions de responsabilité, de compétence et d’efficacité pour permettre à cette entité d’accompagner le processus de développement des infrastructures enclenchés depuis 2013 par le gouvernement et conformément aux orientations du président de la République, chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita. Pour l’adoption d’une loi régissant le secteur de l’ingénierie, le ministre a rassuré la présidente de l’OICM et l’ensemble de ses membres que son département s’emploiera à créer les conditions propices à l’épanouissement de l’organisation de l’ingénierie dans notre pays. Cependant, Mme Traoré Seynabou Diop a invité tous les participants présents à saisir l’opportunité pour formuler des recommandations idoines et susceptibles de promouvoir la profession d’ingénieur conseil. Qui, selon elle n’est pas suffisamment connue. Elle a aussi noté avec intérêt la mise en place, par la volonté du bureau, d’un groupement des jeunes professionnels en ingénierie qui servira de tremplin pour l’émergence de nouveaux acteurs dans le secteur.
Abdourhamane TOURÉ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here