Révision constitutionnelle et référendum : La plateforme ‘’Oui An Son Na’’ édifie les populations en Commune IV

A la faveur d’un meeting tenu le vendredi 14 Juillet dernier sur le terrain Chaba de Lafiabougou en Comme IV du District de Bamako, les responsables de la plateforme ‘’OUI AN SON NA’’ ont expliqué aux populations, le contenu de la loi portant révision de la Constitution du 25 février 1992. Et cela, avec pour objectif de barrer la route à certaines fausses informations qui circulent et sensibiliser les populations à voter massivement ‘’OUI’’ le jour du référendum.
Malgré la pluie, les populations de la Commune IV ont répondu présent à l’appel de la plateforme ‘’OUI AN SON NA’’, le vendredi 14 juillet dernier sur le terrain ‘’Chaba’’ à Lafiabougou où s’est tenu un meeting de sensibilisation sur la loi portant révision de la Constitution du 25 février 1992.
« Comme vous le savez, depuis le lancement de la Plateforme « Oui AN SON NA », nous avons fait une promesse à la population malienne de venir vers elle pour l’informer du contenu de cette révision constitutionnelle. Aujourd’hui, vous voyez la pluie. Malgré tout, les gens sont venus très nombreux pour répondre « Oui » au référendum constitutionnel. Cela reflète l’amour que les Maliens ont pour leur pays », a déclaré le porte-parole de la Plateforme « Oui AN SON NA », Mamadou N’Diaye. Selon qui, les Maliens sont en train de comprendre au fil du temps, l’opportunité de la révision constitutionnelle.
D’après lui, le Sénat est un nouveau concept pour les Maliens. D’où la nécessité d’expliquer son rôle dans le système démocratique aux populations. Par ailleurs, le porte-parole de la plateforme ‘’OUI AN SON NA’’, Mamadou N’diaye a précisé que dans la nouvelle loi portant révision de la constitution, la décentralisation et la déconcentration ont été constitutionnalisées afin de permettre aux populations de gérer leurs ressources sans être forcément liés à la capitale.
« Dans cette révision constitutionnelle, il y a deux concepts phares qui ont été pris à savoir: la décentralisation et la déconcentration. C’est la première fois que ces deux concepts soient constitutionnalisés. Cela est une grande avancée pour la République du Mali », a-t-il laissé entendre. Avant d’ajouter que la plateforme ‘’OUI AN SON NA’’ est optimiste et reste mobilisée derrière le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta.
Pour le porte-parole de la plateforme ‘’OUI AN SON NA’’, le Mali a signé un accord de paix sous la garantie de la communauté internationale et la révision constitutionnelle vise à prendre en compte certaines dispositions de cet accord pour favoriser le retour de la paix au Mali.
Lassina NIANGALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here